L’étau chinois se resserre sur Taïwan, la faute à Washington?

© AP Photo / Li Gang/XinhuaIn this April 12, 2018 photo released by Xinhua News Agency, the Liaoning aircraft carrier is accompanied by navy frigates and submarines conducting an exercises in the South China Sea
In this April 12, 2018 photo released by Xinhua News Agency, the Liaoning aircraft carrier is accompanied by navy frigates and submarines conducting an exercises in the South China Sea - Sputnik Afrique, 1920, 08.10.2021
Les incursions aériennes chinoises se multiplient sur Taïwan. La faute à la rhétorique indépendantiste de Taipei et aux manœuvres militaires américaines, affirme Jean-Paul Tchang, cofondateur de La Lettre de Chine.
"Plus il y a de tensions, plus on espère vendre des avions, des bateaux, des contrats, des sous-marins."
L’escalade dans le détroit de Taïwan servirait les intérêts du complexe militaro-industriel américain, affirme Jean-Paul Tchang.
Depuis le 1er octobre, jour de la fête nationale chinoise, 148 avions de chasse de l’Armée populaire de Libération (APL) ont survolé la zone d’identification de défense aérienne de Taipei. Le ministre de la Défense de l’île a prévenu: Pékin sera en mesure de lancer une invasion à grande échelle en 2025.
Mais selon Jean-Paul Tchang, de tels raids aériens interviennent à la suite "de grandes manœuvres militaires menées par des bateaux américains, anglais et japonais". Les porte-avions USS Ronald Reagan, USS Carl Vinson et HMS Queen Elizabeth croisaient effectivement non loin, dans le cadre d’exercices militaires conjoints.
Toutefois, Tchang admet toutefois que Pékin souhaite appliquer une "posture de dissuasion" en mer de Chine méridionale. Il s’agit d’une "pression directe" assumée: "plus vous allez loin dans votre rhétorique indépendantiste", plus on "vous montre que c’est une voie sans issue", semble dire l’Empire du Milieu.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала