L’Otan expulsera huit diplomates russes

© Sputnik . Alexeï Vitvitski / Accéder à la base multimédiaOtan
Otan - Sputnik Afrique, 1920, 06.10.2021
S'abonnerTelegram
Huit membres de la mission russe auprès de l’Otan seront privés d’accréditation, a confirmé à Sputnik un représentant de l’Alliance.
L’Otan a décidé de priver plusieurs membres de la mission russe auprès de l’Alliance de leur accréditation suite à des soupçons d'activités "présumées malveillantes", a annoncé sur Twitter Deborah Haynes, journaliste de Sky News. Plus tard, un représentant de l’Alliance a confirmé l'information à Sputnik.
Selon la journaliste, sont concernés huit diplomates considérés comme des agents du renseignement non déclarés. Et deux autres postes seront réduits, a-t-elle ajouté, réduisant ainsi à 10 le personnel de la mission russe au lieu de 20 précédemment.

"L'Otan a décidé de réduire de moitié la mission de la Russie auprès de l'Alliance en réponse à des activités russes présumées malveillantes, notamment des meurtres et de l'espionnage. Huit diplomates, considérés comme des agents du renseignement non déclarés, seront invités à partir, et deux autres postes seront revus à la baisse", a écrit Deborah Haynes sur Twitter.

Ce n’est pas la première fois que l'Alliance renvoie des diplomates russes. En 2018, dans le contexte de l'affaire Skripal, l'accréditation a été retirée à sept membres de la représentation russe auprès de l'Otan, et trois autres se la sont vu refusée. En conséquence, la représentation a été ramenée à 20 personnes.

La Russie réagit

Le président de la commission de la Douma pour les affaires internationales, Leonide Sloutskiï, a réagi à cette privation d'accréditations, martelant que toutes les accusations à leur égard sont "infondées".
Selon lui, "l'Occident continue sa route vers une confrontation diplomatique avec la Russie".
"La privation d'accréditations pour huit membres du personnel de la répresentation russe auprès de l’Otan réduira encore davantage le niveau d'interaction. Actuellement, le siège du représentant permanent russe à Bruxelles est vacant. L'expulsion de personnel de la représentation russe ne facilitera évidemment pas le dialogue", constate l’homme politique.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала