Le rappeur Naps visé par une enquête pour viol

Rap - Sputnik Afrique, 1920, 06.10.2021
S'abonnerTelegram
Une jeune femme a accusé le rappeur français Naps de viol, relate Le Point. Le parquet a ouvert une enquête.
Le rappeur marseillais Naps fait l’objet d’une plainte pour viol, rapporte ce mercredi 6 octobre Le Point.
Selon l’hebdomadaire, l’enquête en flagrance a été ouverte le 3 octobre par le parquet et confiée au deuxième district de police judiciaire du chef de viol à l’encontre de ce chanteur qui compte un million d’abonnés sur Instagram.
Il est mis en cause depuis le 1er octobre. Une plainte avait alors été déposée par une jeune femme de 20 ans qui a affirmé avoir passé la soirée du 30 septembre au 1er octobre dans une boîte de nuit où elle a rencontré l’artiste.
Le Point indique que la plaignante et le rappeur se sont rendus dans un hôtel ensemble. Selon la jeune femme, elle a subi un viol et n’est pas parvenue à repousser le chanteur, car "tous ses membres étaient paralysés".
Pour l’instant, l’absorption de substances toxiques n’est pas démontrée. Le service d’enquête est dans l’attente des résultats toxicologiques, précise l’hebdomadaire.

Aucune réaction pour le moment

Cependant, selon une source proche de l’affaire, citée par le média, l’alcoolisation pourrait avoir diminué la conscience de la victime présumée.
Le Point note que, pour l’heure, les managers et le label du chanteur n’ont pas commenté les faits ni réagi aux accusations.
Il risquerait d’être placé en garde à vue, d’après le média.

Des rappeurs accusés de viol

Auparavant, dix femmes avaient accusé le rappeur Retro X de viols et de quatre agressions sexuelles suite à des témoignages recueillis en marge de l’enquête de StreetPress.
En outre, le rappeur Moha La Squale s’était retrouvé au centre d’une enquête après des accusations sur les réseaux sociaux.
Le parquet de Paris a ouvert le 8 septembre une enquête pour "violences", "agression sexuelle" et "séquestrations" après les plaintes de trois femmes contre le rappeur parisien.
Selon l’enquête "VIRAGE" de l’INED, en 2016, en moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de viols et/ou de tentatives de viol est estimé à 94.000 femmes.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала