L'armée russe utilise pour la première fois une "maison intelligente" à déminer

© Sputnik . Vitaliy Timkiv / Accéder à la base multimédiaDes exercices russo-pakistanais Amitié-2021
Des exercices russo-pakistanais Amitié-2021 - Sputnik Afrique, 1920, 06.10.2021
S'abonnerTelegram
Après avoir appliqué des technologies robotiques en septembre lors des exercices Zapad 2021, l’armée russe utilise actuellement une autre nouveauté dans des exercices conjoints avec les militaires pakistanais. Il s’agit d’une "maison intelligente" où n’importe quel objet peut être artificiellement miné, permettant de simuler des situations réelles.
Lors des exercices conjoints Droujba 2021 (Amitié 2021) qui se déroulent actuellement dans la région de Krasnodar, dans le sud de la Russie, les militaires russes ont présenté à leurs collègues pakistanais une "maison intelligente", rapporte le service de presse du district militaire du Sud.
Tous les objets y sont potentiellement et artificiellement minés, allant du seuil de la porte d'entrée et la sonnette aux articles ménagers - armoires, tiroirs de bureau, bouilloire, valise, etc. Si un militaire tombe dans un piège sans le désactiver, une imitation d'explosion se produit à l'aide de petites charges inoffensives et une sirène se déclenche.

"C'est une nouveauté […]. Elle [la "maison intelligente", ndlr] vise à assurer la formation pratique d'unités spéciales. Ce site de formation prévoit toutes les options possibles pour miner des objets dans un immeuble d'habitation", a expliqué le colonel Roman Bessmertny, chef du corps du génie du groupement du district militaire du Sud.

Il ajoute que lorsqu'un groupe des forces spéciales est chargé d’éliminer un ennemi théorique sur un site et de trouver des documents, il doit faire preuve de prudence et ne pas toucher les objets minés de la maison. "Nous organisons des exercices et montrons des situations réelles", précise l'officier.
L'exercice sur le terrain d’entraînement de Molkino qui a débuté le 27 septembre durera jusqu'au 9 octobre et implique plus de 200 militaires des Forces armées russes et pakistanaises. Le but de l'exercice est d'échanger des expériences de combat entre unités des forces spéciales.

D’autres nouveautés mises en œuvre

Il ne s’agit pas de la seule nouveauté appliquée. Lors des manœuvres Zapad 2021 (Ouest 2021) qui ont eu lieu du 10 au 16 septembre, l'armée russe a utilisé pour la première fois des technologies robotiques, à savoir le drone terrestre militaire Uran-9 et le système robotisé de combat Nerekhta.
L’Uran-9 a éliminé des unités et des véhicules blindés d'un ennemi théorique à une distance de trois à cinq kilomètres, à l'aide de systèmes de missiles Ataka, de lance-roquettes d'infanterie, de canons de 30 millimètres et de mitrailleuses.
Les robots Nerekhta ont été utilisés pour la reconnaissance et l'appui-feu des unités. Ils sont armés d'une mitrailleuse Kord de 12,7 mm et d'un lance-grenades AG-30M de 30 mm. Le "Nerekhta" est capable d'ajuster son tir, de livrer des munitions et de l'équipement.

Des exercices de l’Otan

Les exercices Amitié 2021 ont débuté sur fond des exercices militaires Rapid Trident 2021 menés sur le territoire ukrainien. Terminées le 1er octobre, ces manœuvres ont accueilli environ 6.000 militaires de 15 pays, dont l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, la Jordanie, la Lituanie, la Moldavie, le Pakistan, la Pologne, la Bulgarie, le Canada, la Géorgie, la Roumanie et la Turquie.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала