La recherche sur le stockage des déchets nucléaires en Belgique coûtera 1,25 milliard €

Ядерные отходы
Ядерные отходы - Sputnik Afrique, 1920, 05.10.2021
S'abonnerTelegram
La recherche sur le stockage géologique des déchets nucléaires en Belgique coûtera 1,25 milliard d'euros pour la période 2021 à 2050, a indiqué mardi la ministre fédérale de l'Energie, Tinne Van der Straeten.
S'exprimant en commission du Parlement belge, la ministre a précisé que ce coût a été calculé sur la base d'une estimation de l'Office national des déchets radioactifs et des matières fissiles (ONDRAF).
"En l'absence d'une politique nationale pour la gestion à long terme des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie, l'estimation de l'ONDRAF est établie sur la base d'un scénario de référence qui repose sur certaines hypothèses, par exemple pour la roche hôte, la profondeur ou le site de stockage", a-t-elle expliqué.
Les recherches sur le stockage des déchets hautement radioactifs en Belgique ont déjà coûté 500 millions d'euros depuis 1974, selon l'ONDRAF.
Ces coûts sont entièrement couverts par les producteurs de déchets radioactifs, conformément à une loi de 1980. Une partie d'entre eux, environ 100 millions, est à charge de l'Etat fédéral.
Le député Samuel Cogolati (parti Ecolo) a pointé du doigt un "coût caché de l'énergie nucléaire", notant que 1,25 milliard d'euros, "c'est bien plus que le coût total de la recherche et développement de tous les projets autour de l'énergie solaire et éolienne en Belgique".
Il a aussi déploré "qu'il n'y a encore aucune solution définitive pour les déchets nucléaires dont les générations qui viennent devront encore s'occuper durant 300.000 ans".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала