Il viole une jeune femme sous les yeux de son conjoint après les avoir pris en stop

route - Sputnik Afrique, 1920, 04.10.2021
S'abonnerTelegram
Un trentenaire a été arrêté dans le Vaucluse pour avoir violé une jeune femme dans sa propre voiture, selon La Provence. Il l’avait prise en stop avec son compagnon, avant de les menacer avec une arme de poing.
Scène traumatisante pour deux jeunes de 19 ans pris en stop le week-end du 25 au 26 septembre. Originaires de Lyon, ils sont montés dans la voiture d’un individu en sortant de Mérindol, dans le Vaucluse, rapporte La Provence. Quelques minutes plus tard, à hauteur de Villaure, il a sorti une arme, et leur cauchemar a commencé.
D’après le quotidien régional, le conducteur, âgé d’une trentaine d’années, a d’abord dépouillé le jeune homme, a ensuite forcé la jeune femme à lui faire une fellation avant de la violer. Une fois son crime commis, il s’est débarrassé du couple en état de choc au bord de la route et a pris la fuite. Il était issu de la communauté des gens du voyage.
Les deux jeunes se sont adressés à la police, laquelle est parvenue à identifier le suspect grâce aux caméras de vidéosurveillance. Il a été interpellé le 29 septembre à son domicile et placé en détention provisoire après avoir reconnu les faits. Il a été mis en examen pour "viol et extorsion sous la menace d’une arme" et "violences volontaires ayant entraîné une incapacité de travail inférieure à huit jours".

Affaire de viols

Le Vaucluse a été entaché d’une autre grave affaire à caractère sexuel cette semaine, là aussi révélée par La Provence. Pendant 10 ans, une sexagénaire a été droguée par son mari et livrée à des inconnus qui la violaient. Le retraité a été écroué et une quarantaine d’hommes entre 24 et 71 ans ont été interpellés. La victime n’a réalisé ces faits qu’en novembre dernier, au moment où l’enquête a débuté.
D’après l’Observatoire des violences faites aux femmes, 94.000 femmes subissent des viols ou des tentatives de viol chaque année, une estimation "minimale". Parmi elles, seules 12% finissent par porter plainte. Pis encore, en 2018, la justice n’avait enregistré que 1.269 infractions de viol condamnées, soit à peine 1,3% d’entre elles.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала