Explosion près d'une mosquée à Kaboul, plusieurs civils tués

CC BY-SA 3.0 / KevinScottNL / Kabul, Id Gah MosqueLa mosquée d'Id Gah, à Kaboul (archive photo)
La mosquée d'Id Gah, à Kaboul (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 03.10.2021
S'abonnerTelegram
Plusieurs civils ont été tués dans une explosion qui s'est produite près d'une mosquée à Kaboul, ont annoncé les talibans*, au pouvoir en Afghanistan depuis août. Des échanges de tirs sont en cours dans ce quartier, relate la chaîne de télévision Kabul News.
Une puissante explosion a fait au moins deux morts et trois blessés ce dimanche 3 octobre à l'entrée de la mosquée Id Gah, la deuxième plus grande mosquée de Kaboul, a déclaré à Sputnik un représentant du ministère afghan de l'Intérieur, Sayed Hosti.
Selon le responsable, trois personnes ont été interpellées en lien avec cet événement.
Plus tard dans la journée, le bilan s'est alourdi à huit morts et 20 blessés, puis à 12 morts et 32 blessés, a appris Sputnik d'une source au sein du mouvement taliban*.
Le vice-ministre afghan de la Culture et de l'Information au sein du gouvernement provisoire des talibans*, Zabihullah Mujahid, avait précédemment annoncé sur Twitter que l'explosion avait fait des morts parmi les civils, sans préciser leur nombre.

"Une bombe a explosé cet après-midi près d'un groupe de civils à l'entrée de la mosquée Id Gah à Kaboul, faisant des morts", a indiqué le porte-parole.

La déflagration a eu lieu alors qu'un service commémoratif pour la mère de Zabihullah Mujahid se tenait dans la mosquée.
Pour l'instant, personne n'a revendiqué cette attaque.
Le réseau social Twitter a suspendu l'accès au compte de Zabihullah Mujahid après qu'il a publié des détails concernant l'explosion, relate la radio afghane Salam Watandar.
Des échanges de tirs, qui opposeraient des talibans* et des membres du groupe État islamique au Khorassan (EI-K), une branche de Daech*, ont eu lieu dans ce quartier, relate la chaîne de télévision Kabul News.

Les talibans* au pouvoir en Afghanistan

Kaboul est contrôlée par les talibans* depuis la mi-août. Des unités de ce mouvement sont entrées dans la capitale le 15 août, alors que le Président Ashraf Ghani fuyait le pays.
Le 6 septembre, les talibans* ont déclaré avoir pris le contrôle de l'ensemble du territoire afghan et, le 7 septembre, ils ont annoncé la composition de leur gouvernement. Pour le moment, aucun pays n'a reconnu la légitimité du nouveau gouvernement afghan.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала