"Médiocre guet-apens": LR s’insurge après une photo de Zemmour avec Les Jeunes Républicains

© AFP 2022 SEBASTIEN SALOM-GOMISUn homme devant le logo les républicains (LR)
Un homme devant le logo les républicains (LR) - Sputnik Afrique, 1920, 02.10.2021
S'abonnerTelegram
Alors que les Républicains se promettent d’être "une digue infranchissable" au "tsunami populiste" qu'est Éric Zemmour, de jeunes adhérents ont été aperçus à ses côtés à Lille. Une photo prise dans la permanence du parti a indigné les responsables qui dénoncent les "méthodes malhonnêtes" du polémiste.
Les Républicains cherchent à se positionner sur l’échiquier politique aux antipodes d’Éric Zemmour. Pour le président LR du Sénat Gérard Larcher, il est "le candidat de l'extrême droite", dont il ne partage ni les idées ni les valeurs. Damien Abad, président du groupe LR à l'Assemblée nationale, propose pourtant un débat avec lui pour démontrer "ce qui différencie la droite républicaine d'Éric Zemmour". "Si Éric Zemmour se rêve en tsunami populiste, les Républicains seront une digue infranchissable", estime-t-il le 27 septembre, cité par l’AFP.
Stanislas Rigault, supporteur du polémiste, a pourtant partagé le 1er octobre une photo de Zemmour qui a immédiatement fait réagir. Elle a en effet été prise vendredi soir dans la permanence du Nord des Républicains à Lille, la région de Xavier Bertrand, candidat à la présidentielle. Il montre Éric Zemmour en compagnie de militants dont l’un tient une banderole "Les Jeunes Républicains".

Les Républicains irrités

Si Stanislas Rigault a dit "bravo" à ces jeunes, Sébastien Huyghe, député (LR) du Nord et président de la Fédération des Républicains dans le département, a "condamné fermement la manipulation honteuse d’Éric Zemmour" car ladite Fondation "ne cautionne en aucune manière la présence de quelqu’un qui ne partage aucune de nos valeurs". Il dénonce en outre "des méthodes malhonnêtes".
Toujours sur Twitter, le conseiller régional (LR) Antoine Sillani a assuré que "la réunion n’était pas organisée par les LR qui n’étaient pas informés de ce médiocre guet-apens".
Interrogé par BFM TV, Antoine Diers, un proche du polémiste et adhérent des Républicains, s'est dit "abasourdi par les réactions" des cadres du parti et a expliqué que lui et Éric Zemmour étaient tout près du local et avaient décidé de saluer les jeunes qui y étaient présents. Selon lui, ils leur ont accordé un accueil "excellent" qui prouve que pour certains électeurs "Éric Zemmour est le bon candidat pour la droite".

Sa popularité en hausse

D’après un sondage Ipsos Sopra Steria pour Franceinfo et Le Parisien, publié vendredi, l’écrivain, qui ne s’est pas encore porté officiellement candidat à la présidentielle, a été crédité de 15% des intentions de vote. S’il est toujours derrière Marine Le Pen (16%), il a devancé Xavier Bertrand (14%).
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала