L'Angola vise 2028 pour l’achèvement du processus de déminage

© Sputnik . Vladimir Perventsov / Accéder à la base multimédiaLuanda
Luanda - Sputnik Afrique, 1920, 02.10.2021
S'abonnerTelegram
La conclusion du processus de déminage en Angola ne devrait avoir lieu qu’en 2028, a révélé l’Agence nationale d’action contre les mines (ANAM).
Bien que l'Angola se soit engagé à mettre fin au déminage en 2025, lors de la signature de la Déclaration de Maputo de 2014, Adriano Gonçalves, responsable de la coopération internationale de l’ANAM, a expliqué que, du fait que le niveau de déminage annuel est basé sur 10 km2 par an, l'objectif ne sera atteint qu'en 2028.

Actuellement, le pays a 71 km2 d'extension et 1.102 zones encore minées.

Dans une déclaration à la presse en marge d’un l'atelier sur la "Gestion des risques résiduels", M.Gonçalves a déclaré que pour relever le défi d’achever le déminage d'ici 2025, il faudrait davantage de financement pour augmenter la capacité de nettoyer les terres.

Citant les provinces de Huambo et de Malanje comme exemptes de zones encore minées, il a indiqué que malgré le déminage des terres, certaines mines non explosées pourraient encore apparaître.

Les provinces de Cuando-Cubango, Moxico, Cuanze-Sud et Bié constituent 75% des zones minées dans le pays.

Dix-sept ans après la page sombre de la guerre civile en Angola, le pays espère définitivement se débarrasser des mines qui continuent de croupir dans les tréfonds de certaines provinces. Mais entre la réticence des bailleurs internationaux et la crise économique dans le pays, l’initiative est en perte de vitesse.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала