La mairie de Lyon s’attaque désormais au cordon-bleu dans les cantines scolaires

Cordon-bleu - Sputnik Afrique, 1920, 30.09.2021
S'abonnerTelegram
Pour en finir avec les produits ultra-transformés jugés cancérogènes, la mairie écologiste de Lyon bannit les cordons-bleus des cantines scolaires de la ville. La municipalité avait déjà fait parler d’elle après l’introduction temporaire de menus végétariens dans le contexte de la pandémie.
Dès septembre 2022, le cordon bleu industriel, constitué de jambon, fromage et panure, ne sera servi dans aucune cantine scolaire de Lyon. La décision a été approuvée par le maire EELV Grégory Doucet, rapporte LyonMag.

"Le cordon bleu est un peu le fer de lance des produits alimentaires ultra-transformés, et à ce titre il n’a plus de raison d’être dans les menus des élèves lyonnais", a justifié ce 30 septembre Gautier Chapuis, conseiller délégué à l’Alimentation locale et à la Sécurité alimentaire devant les journalistes.

La décision de la mairie suit l’avis de l’OMS qui, déjà en 2019, a inscrit les charcuteries, soit de la viande transformée, sur la liste des produits cancérogènes, car selon l’étude du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), la consommation de viande rouge et transformée augmente les risques de développer le cancer colorectal.
Un geste qui n’est pas au goût de tous. Pour Éric Ciotti, candidat à la primaire de la droite, par cette mesure "idéologique […] on interdit de la viande dans les cantines".

Menu unique, sans viande

En février 2021, la mairie de Lyon avait déjà fait parler d’elle en instaurant un menu unique et sans viande dans les cantines scolaires. Le maire Grégory Doucet avait alors expliqué que la mesure était temporaire et avait été prise pour servir plus rapidement et assurer la fluidité des repas, les plats végétariens proposés n’étaient pas végan et comprenaient des œufs et du poisson.
Malgré ces précisions, plusieurs personnalités politiques, notamment Gérald Darmanin et Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, se sont indignés de l’imposition d’une "idéologie" écologiste aux enfants.
En avril les écoles ont recommencé à servir de la viande.
Dans sa démarche d’une consommation plus saine et responsable, la ville de Lyon entend proposer aux écoliers une cuisine "plus végétale, 100% bio et 50% locale" d'ici la fin du mandat. Actuellement, tous les pains servis aux écoliers et la majorité des légumes sont bio, et la viande provient de bovins élevés et abattus localement.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала