Foodtech: "L’acte alimentaire, qui est un acte collectif, va devenir un acte individuel"

© SputnikRachel Marsden
Rachel Marsden - Sputnik Afrique, 1920, 30.09.2021
S'abonnerTelegram
Avec les innovations technologiques, un nouveau mode d’alimentation nous attend. Analyse de Pierre Raffard, expert en géopolitique de l’alimentation, pour le Désordre mondial.
Lorsque l’écologie, la technologie, et les intérêts financiers s’alignent dans le secteur alimentaire, cela donne la "foodtech".
Pierre Raffard, codirecteur du Food 2.0 Lab à Paris, auteur du livre Géopolitique de l’alimentation et de la gastronomie (Éditions Le Cavalier bleu), en définit le concept au micro de Rachel Marsden:

"C’est l’ensemble des innovations à l’œuvre dans le secteur alimentaire qui s’appuient sur la biologie, la robotique et l’informatique. Ces innovations ambitionnent d’apporter une solution aux problématiques qui se trouvent dans nos assiettes et autour de nos assiettes. On l’a déjà autour de nous avec les Uber Eats ou les steaks de soja."

Et cela va plus loin. Pierre Raffard précise que l’on a vu se développer des sociétés qui ont décidé d’instaurer des programmes nutritionnels diététiques "adaptés à votre microbiote":
"À partir de votre flore intestinale, on va vous proposer des menus adaptés à votre microbiote. Pour cela, vous envoyez vos ‘produits intestinaux’ à la société qui les analyse et, à partir de ses conclusions, vous envoie un menu adapté à vous personnellement. L’acte alimentaire, qui est un acte traditionnellement collectif, va devenir un acte individuel."
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала