Des talibans* à la base de Bagram abandonnée par les Américains

S'abonnerTelegram
Pendant les vingt dernières années, des avions ont décollé de la base aérienne de Bagram pour effectuer des frappes aériennes contre les talibans* et d'autres groupes islamiques. La base abritait par ailleurs une prison pouvant accueillir 600 détenus.
Aujourd'hui, d'anciens détenus, devenus combattants talibans*, organisent des visites de la prison pour les journalistes étrangers. Découvrez les images des talibans* à la base aérienne de Bagram dans ce diaporama de Sputnik.
*Organisation terroriste interdite en Russie
© REUTERS / WANA

La base aérienne de Bagram est un aérodrome militaire en Afghanistan près de la ville de Bagram, dans la province de Parwan, à 47 km au nord de Kaboul.

Sur la photo: un taliban*, ancien prisonnier, pose à la base aérienne de Bagram.

La base aérienne de Bagram est un aérodrome militaire en Afghanistan près de la ville de Bagram, dans la province de Parwan, à 47 km au nord de Kaboul.Sur la photo: un taliban*, ancien prisonnier, pose à la base aérienne de Bagram. - Sputnik Afrique
1/14

La base aérienne de Bagram est un aérodrome militaire en Afghanistan près de la ville de Bagram, dans la province de Parwan, à 47 km au nord de Kaboul.

Sur la photo: un taliban*, ancien prisonnier, pose à la base aérienne de Bagram.

© REUTERS / WANA

Entre 1979 et 1989, la base de Bagram a été la principale base militaire de l'armée de l'air soviétique en Afghanistan. C’est à cet aérodrome qu’était basé le 378e régiment avec des avions Su-25.

Sur la photo: du matériel militaire abandonné par les Américains à la base aérienne de Bagram.

Entre 1979 et 1989, la base de Bagram a été la principale base militaire de l'armée de l'air soviétique en Afghanistan. C’est à cet aérodrome qu’était basé le 378e régiment avec des avions Su-25.Sur la photo: du matériel militaire abandonné par les Américains à la base aérienne de Bagram. - Sputnik Afrique
2/14

Entre 1979 et 1989, la base de Bagram a été la principale base militaire de l'armée de l'air soviétique en Afghanistan. C’est à cet aérodrome qu’était basé le 378e régiment avec des avions Su-25.

Sur la photo: du matériel militaire abandonné par les Américains à la base aérienne de Bagram.

© REUTERS / WANA

De 2006 à 2021, Bagram a été la plus grande base de l'armée de l'air américaine en Afghanistan et l’un des plus importants sites militaires américains à l’étranger. La 455e Expeditionary Wing de l'US Air Force était basée à Bagram.

Sur la photo: des talibans* montent à bord d'un hélicoptère à la base aérienne de Bagram.

De 2006 à 2021, Bagram a été la plus grande base de l'armée de l'air américaine en Afghanistan et l’un des plus importants sites militaires américains à l’étranger. La 455e Expeditionary Wing de l'US Air Force était basée à Bagram.Sur la photo: des talibans* montent à bord d'un hélicoptère à la base aérienne de Bagram. - Sputnik Afrique
3/14

De 2006 à 2021, Bagram a été la plus grande base de l'armée de l'air américaine en Afghanistan et l’un des plus importants sites militaires américains à l’étranger. La 455e Expeditionary Wing de l'US Air Force était basée à Bagram.

Sur la photo: des talibans* montent à bord d'un hélicoptère à la base aérienne de Bagram.

© REUTERS / West Asia News Agency

La piste de l’aérodrome de Bagram, de 3.000 mètres de long, peut accueillir des avions de transport lourds et des bombardiers stratégiques. Cinq voies de circulation le desservent, et jusqu’à 110 aéronefs peuvent s’y trouver simultanément.

Sur la photo: un taliban* armé à la base aérienne de Bagram.

La piste de l’aérodrome de Bagram, de 3.000 mètres de long, peut accueillir des avions de transport lourds et des bombardiers stratégiques. Cinq voies de circulation le desservent, et jusqu’à 110 aéronefs peuvent s’y trouver simultanément.Sur la photo: un taliban* armé à la base aérienne de Bagram. - Sputnik Afrique
4/14

La piste de l’aérodrome de Bagram, de 3.000 mètres de long, peut accueillir des avions de transport lourds et des bombardiers stratégiques. Cinq voies de circulation le desservent, et jusqu’à 110 aéronefs peuvent s’y trouver simultanément.

Sur la photo: un taliban* armé à la base aérienne de Bagram.

© REUTERS / WANA

La base aérienne de Bagram comprend trois grands hangars, une tour de contrôle et un nombre important de bâtiments techniques. Sous les Américains, il y avait aussi un complexe pénitentiaire qui pouvait accueillir jusqu'à 600 prisonniers.

La base aérienne de Bagram comprend trois grands hangars, une tour de contrôle et un nombre important de bâtiments techniques. Sous les Américains, il y avait aussi un complexe pénitentiaire qui pouvait accueillir jusqu'à 600 prisonniers. - Sputnik Afrique
5/14

La base aérienne de Bagram comprend trois grands hangars, une tour de contrôle et un nombre important de bâtiments techniques. Sous les Américains, il y avait aussi un complexe pénitentiaire qui pouvait accueillir jusqu'à 600 prisonniers.

© REUTERS / West Asia News Agency

La prison a été utilisée pour détenir des Afghans soupçonnés d'extrémisme et de relations avec des organisations terroristes.

Sur la photo: des combattants talibans* à la base aérienne de Bagram.

La prison a été utilisée pour détenir des Afghans soupçonnés d'extrémisme et de relations avec des organisations terroristes.Sur la photo: des combattants talibans* à la base aérienne de Bagram. - Sputnik Afrique
6/14

La prison a été utilisée pour détenir des Afghans soupçonnés d'extrémisme et de relations avec des organisations terroristes.

Sur la photo: des combattants talibans* à la base aérienne de Bagram.

© REUTERS / West Asia News Agency

Le 1er juillet 2021, l'armée américaine a quitté Bagram. Lloyd Austin, chef du Pentagone, a expliqué pourquoi l'armée n'avait pas utilisé la base pour les évacuations, lui préférant l'aéroport de Kaboul. Selon lui, la raison est que la base aérienne est trop éloignée de la capitale, et qu'au moins 5.000 soldats seraient nécessaires pour assurer sa défense.

Le 1er juillet 2021, l'armée américaine a quitté Bagram. Lloyd Austin, chef du Pentagone, a expliqué pourquoi l'armée n'avait pas utilisé la base pour les évacuations, lui préférant l'aéroport de Kaboul. Selon lui, la raison est que la base aérienne est trop éloignée de la capitale, et qu'au moins 5.000 soldats seraient nécessaires pour assurer sa défense. - Sputnik Afrique
7/14

Le 1er juillet 2021, l'armée américaine a quitté Bagram. Lloyd Austin, chef du Pentagone, a expliqué pourquoi l'armée n'avait pas utilisé la base pour les évacuations, lui préférant l'aéroport de Kaboul. Selon lui, la raison est que la base aérienne est trop éloignée de la capitale, et qu'au moins 5.000 soldats seraient nécessaires pour assurer sa défense.

© REUTERS / West Asia News Agency

Les Américains ont quitté précipitamment la base aérienne, laissant derrière eux des équipements évalués à plusieurs milliards de dollars.

Sur la photo: des talibans* posent pour une photo dans une cellule de la prison de la base aérienne de Bagram.

Les Américains ont quitté précipitamment la base aérienne, laissant derrière eux des équipements évalués à plusieurs milliards de dollars.Sur la photo: des talibans* posent pour une photo dans une cellule de la prison de la base aérienne de Bagram. - Sputnik Afrique
8/14

Les Américains ont quitté précipitamment la base aérienne, laissant derrière eux des équipements évalués à plusieurs milliards de dollars.

Sur la photo: des talibans* posent pour une photo dans une cellule de la prison de la base aérienne de Bagram.

© REUTERS / West Asia News Agency

Après le retrait des troupes américaines, la base a été pillée pendant plusieurs heures avant que l'armée afghane en reprenne le contrôle. Dans les bâtiments abandonnés, tout a été pillé, y compris les encadrements de portes et les fenêtres à double vitrage.

Après le retrait des troupes américaines, la base a été pillée pendant plusieurs heures avant que l'armée afghane en reprenne le contrôle. Dans les bâtiments abandonnés, tout a été pillé, y compris les encadrements de portes et les fenêtres à double vitrage. - Sputnik Afrique
9/14

Après le retrait des troupes américaines, la base a été pillée pendant plusieurs heures avant que l'armée afghane en reprenne le contrôle. Dans les bâtiments abandonnés, tout a été pillé, y compris les encadrements de portes et les fenêtres à double vitrage.

© REUTERS / West Asia News Agency

Une grille sur un mur de la prison de la base aérienne de Bagram.

Une grille sur un mur de la prison de la base aérienne de Bagram. - Sputnik Afrique
10/14

Une grille sur un mur de la prison de la base aérienne de Bagram.

© REUTERS / West Asia News Agency

Depuis le 15 août, la base aérienne est sous le contrôle des talibans* qui ont pris le pouvoir dans le pays.

Depuis le 15 août, la base aérienne est sous le contrôle des talibans* qui ont pris le pouvoir dans le pays. - Sputnik Afrique
11/14

Depuis le 15 août, la base aérienne est sous le contrôle des talibans* qui ont pris le pouvoir dans le pays.

© REUTERS / West Asia News Agency

Matériel militaire abandonné par les Américains à la base aérienne de Bagram.

Matériel militaire abandonné par les Américains à la base aérienne de Bagram. - Sputnik Afrique
12/14

Matériel militaire abandonné par les Américains à la base aérienne de Bagram.

© REUTERS / West Asia News Agency

En premier lieu, les talibans* ont libéré les prisonniers, dont certains étaient aussi des talibans*. Les anciens détenus organisent désormais des visites de la prison pour les médias étrangers.

En premier lieu, les talibans* ont libéré les prisonniers, dont certains étaient aussi des talibans*. Les anciens détenus organisent désormais des visites de la prison pour les médias étrangers. - Sputnik Afrique
13/14

En premier lieu, les talibans* ont libéré les prisonniers, dont certains étaient aussi des talibans*. Les anciens détenus organisent désormais des visites de la prison pour les médias étrangers.

© REUTERS / West Asia News Agency

L'accord entre les talibans* et les États-Unis sur le retrait total des troupes américaines d'Afghanistan a été conclu sous l’administration Trump. L’actuel Président américain Joe Biden a fixé les délais du retrait: celui-ci doit se terminer le 11 septembre 2021, le jour du 20e anniversaire des attentats terroristes à New York, qui avaient constitué la raison de l’intervention américaine en Afghanistan.

Sur la photo: un terrain de basket improvisé sur la base aérienne de Bagram.

*Organisation terroriste interdite en Russie

L'accord entre les talibans* et les États-Unis sur le retrait total des troupes américaines d'Afghanistan a été conclu sous l’administration Trump. L’actuel Président américain Joe Biden a fixé les délais du retrait: celui-ci doit se terminer le 11 septembre 2021, le jour du 20e anniversaire des attentats terroristes à New York, qui avaient constitué la raison de l’intervention américaine en Afghanistan.Sur la photo: un terrain de basket improvisé sur la base aérienne de Bagram.*Organisation terroriste interdite en Russie - Sputnik Afrique
14/14

L'accord entre les talibans* et les États-Unis sur le retrait total des troupes américaines d'Afghanistan a été conclu sous l’administration Trump. L’actuel Président américain Joe Biden a fixé les délais du retrait: celui-ci doit se terminer le 11 septembre 2021, le jour du 20e anniversaire des attentats terroristes à New York, qui avaient constitué la raison de l’intervention américaine en Afghanistan.

Sur la photo: un terrain de basket improvisé sur la base aérienne de Bagram.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала