Y a-t-il vraiment une note interne à l’État préparant une troisième dose obligatoire?

réseaux sociaux - Sputnik Afrique, 1920, 29.09.2021
S'abonnerTelegram
Des internautes ont partagé sur les réseaux sociaux une information sur la vaccination contre le Covid affirmant qu’une troisième dose serait obligatoire après une date précise. C’est faux.
Les Vérificateurs, une équipe de fact-cheking commune aux rédactions de TF1 et LCI, viennent de faire la lumière sur un prétendu message du ministère de l'Intérieur affirmant qu’une troisième dose de vaccin serait obligatoire à partir du 1er novembre prochain.
Le "document" a été largement partagé sur les réseaux sociaux: c’est une capture d'écran de cette "note d'information" de la Direction Générale de la Sécurité Civile (DGSCGC) destinée aux préfets de régions et départements.
La "note" demande "d’accorder une attention particulière aux mouvements sociaux susceptibles de manifester contre les prochaines mesures gouvernementales concernant la vaccination du peuple français."
Elle affirme par ailleurs "la mise en place de la vaccination à trois doses obligatoires au 1er novembre 2021".

L’enquête des Vérificateurs

Après s’être penchée sur la nouvelle, l’équipe des Vérificateurs constate que ce n’est qu’un faux. Qui plus est, grossier. La terminologie ne correspond pas à celle utilisée par les institutions, qui n'évoquent pas le "peuple français" dans leurs publications, souligne-t-elle. Par ailleurs, la lettre ne respecte pas la charte graphique de l'État. En outre, le Haut commissariat au Plan, chargée des travaux de planification n’est pas concernée par ce domaine, explique LCI.
Interrogée, la DGSCGC a confirmé qu'il ne s'agissait pas d'un document "authentifié sécurité civile". Enfin, la Sécurité civile leur a assuré que la référence utilisée n'existait pas et que le style typographique "ne correspondait pas à la structure des notes d'information".

La fabrication

Les commentaires ont été nombreux: certains ont crié à la "dictature", d’autres ont décelé un faux. Toutefois, le plus intéressant est sans doute celui dont l’auteur affirme qu'il s'agit d'un "copié collé quasi identique de [son] fake de novembre dernier".
Ainsi, cet auteur a décidé de publier un document dévoilant "la date programmée du troisième confinement le 21 mars 2021". "Mais c’est moi qui l’ai créé de toutes pièces", avoue-t-il, reconnaissant qu’il l’avait fait "pour les besoins d’une expérience".
Il a d’ailleurs décrypté ses méthodes et expliqué son processus de fabrication sur la chaîne YouTube.
Il précise qu’il ne lui a fallu que 10 minutes "pour bidouiller un faux document sur Photoshop" sur la base du premier document officiel qui lui est "tombé sous la main". Il ajoute un flou pour faire "tout de suite plus vrai", prend la date au hasard et fait même une faute d’orthographe.
Enfin, il incruste "une petite marque, très discrète, histoire d’incruster la preuve que c’est bien moi qui ai fabriqué ce document" et l’intègre dans son "document": le mot "faux" en morse.
Une fois cela fait, il se crée un compte Facebook spécifique et poste son copié-collé sur des pages "en tout genre". Cependant, au bout de 15 minutes, Facebook suspecte quelque chose et le désactive. L’auteur du faux n’a eu le temps de le propager qu'à quatre reprises. Néanmoins, moins de 48 heures plus tard, le "document" devient viral et est partagé des milliers de fois. Au point que les médias s’en emparent et contactent différentes structures, jusqu’au ministère de l’Intérieur.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала