Amateurisme de Washington: Biden "n’a pas le temps de prendre son temps"

© SputnikRachel Marsden
Rachel Marsden - Sputnik Afrique, 1920, 28.09.2021
S'abonnerTelegram
"Biden a un sentiment d’urgence" et commet des erreurs dans l’exécution de sa politique étrangère, estime Simon Serfaty, professeur de politique étrangère américaine à l’université du Old Dominion de Virginie (États-Unis), pour Le Désordre mondial.
Joe Biden et Emmanuel Macron ont convenu tous deux dans un communiqué commun que la France aurait pu être mieux traitée lors de son exclusion de la nouvelle alliance indopacifique des États-Unis, de l’Australie et de la Grande-Bretagne contre la Chine.
Simon Serfaty, professeur de politique étrangère américaine à l’université du Old Dominion à Norfolk (Virginie), déplore une "tendance à l’improvisation" de l’administration Biden:
"Les décisions prises par Biden non seulement sur les sous-marins mais en Afghanistan par exemple sont des décisions assez sages à bien des égards. Cependant, l’exécution de ces décisions est vraiment ce qui fait peine. Je suis triste de voir une administration aussi bien préparée que l’administration Biden passer au travers d’un tel apprentissage des crises. On n’est plus au temps des apprentis."
On peut donc s’interroger sur les raisons d’un tel amateurisme. Basé près de Washington, l’expert en politique étrangère américaine fait le constat que Joe Biden est âgé et qu’il sait qu’il ne fera qu’un seul mandat:
"Joe Biden est un homme qui tranche et qui n’a pas le temps de prendre son temps. Il sait qu’il faut aller aussi vite que possible pour enfin appliquer ses décisions. Ce sentiment d’improvisation provient de l’incapacité à prendre son temps. Nixon avait mis six ans pour se retirer du Vietnam. Biden a un sentiment d’urgence."
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала