Vingt-deux membres des forces de sécurité tués dans une attaque au Nigeria

© AP Photo / Lekan OyekanmiDes soldats nigérians à un poste de contrôle de Gwoza, au Nigeria
Des soldats nigérians à un poste de contrôle de Gwoza, au Nigeria - Sputnik Afrique, 1920, 27.09.2021
S'abonnerTelegram
Des hommes armés ont tué 22 membres des forces de sécurité dans une attaque commise contre une base de l'armée située dans l'Etat de Sokoto, dans le nord-ouest du Nigeria, a-t-on appris auprès d'un parlementaire local.
Selon Aminu Gobir, 17 corps ont été découverts dimanche et cinq autres ont été retrouvés ce lundi. Quatorze étaient ceux de soldats, cinq de policiers et trois de membres d'une milice d'auto-défense, a-t-il précisé.
L'armée avait indiqué auparavant que ses soldats avaient repoussé une attaque de combattants de l'État islamique* en Afrique de l'Ouest (ISWAP) et en avoir tué un certain nombre.
Sans donner de précisions, un porte-parole des forces gouvernementales avait concédé que l'armée avait essuyé des pertes.
Aminu Gobir et une source sécuritaire affirment de leur côté que les assaillants n'appartenaient pas à l'ISWAP, un groupe dissident de Boko Haram*, se contentant de les qualifier de "bandits".
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала