Talibans au pouvoir en Afghanistan

Les talibans ne peuvent plus se prendre en selfie, selon le WSJ

© Sputnik . Stringer / Accéder à la base multimédiaSituation en Afghanistan après le retour des talibans* au pouvoir, août 2021
Situation en Afghanistan après le retour des talibans* au pouvoir, août 2021  - Sputnik Afrique, 1920, 27.09.2021
S'abonnerTelegram
Le nouveau ministre afghan de la Défense a interdit les selfies dans les rangs des talibans* et dénoncé l’appropriation par ces derniers d’habitudes "occidentales", d’après le Wall Street Journal.
Mohammad Yakoub Omar, nouveau ministre afghan de la Défense, a interdit aux combattants talibans* de se prendre en photo afin de ne pas mettre en péril la sécurité de leurs leaders et commandants, rapporte le Wall Street Journal.
Selon ses informations, Yakoub a également réprimandé ses subordonnées pour excès de vitesse au volant et adoption d’habitudes considérées comme "occidentales". Il a notamment banni les longs cheveux et les baskets blanches dans leurs rangs.
"Ce comportement est propre aux chefs militaires et aux bandits des régimes fantoches. Si nous continuons à nous comporter de cette manière, nous perdrons notre système islamique", a averti le ministre.
Il a ainsi demandé aux talibans* de "veiller à leurs tâches" et d’éviter tout préjudice au "statut obtenu par le sang de nos martyrs".

Charia pour l’Afghanistan

Depuis la reprise de Kaboul par les talibans*, sont apparues en ligne des photos montrant des membres du mouvement islamiste s’amusant dans des parcs d’attractions ou se promenant en bateaux en forme de cygne.
Le retour des talibans* au pouvoir, consécutif au retrait des forces américaines du pays, a provoqué l’exode de milliers d’Afghans, marqué par des scènes de chaos et de désespoir à l’aéroport de Kaboul.
Ayant juré de diriger le pays selon leur stricte interprétation de la charia, les talibans* ont récemment repris leurs exécutions sommaires en public. Le mollah Nooruddin Tourabi a déclaré à l'agence Associated Press (AP) que les nouveaux dirigeants du pays rétabliraient des châtiments particulièrement sévères, dont les amputations.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала