Trois chasseurs russes escortent un bombardier stratégique US au-dessus du Pacifique

Un chasseur russe Su-35S - Sputnik Afrique, 1920, 26.09.2021
S'abonnerTelegram
Un bombardier stratégique US B-52H s'est approché de l'espace aérien russe au-dessus du Pacifique. La Défense russe a annoncé avoir envoyé trois chasseurs pour l'escorter.
Trois chasseurs russes Sukhoi Su-35 ont escorté un bombardier stratégique US B-52H au-dessus du Pacifique, a annoncé ce dimanche 26 septembre le Centre national russe de contrôle de la défense.
Selon le centre, les radars des forces de défense antiaérienne de la région militaire russe Est ont détecté ce dimanche une cible aérienne survolant l'océan Pacifique et s'approchant de l'espace aérien russe.

"Trois chasseurs Su-35S ont décollé en vue d'identifier et d'escorter l'aéronef étranger. Les équipages des chasseurs des Forces aérospatiales ont identifié la cible aérienne comme étant un bombardier stratégique B-52H de l'armée de l'Air américaine. Ils ont escorté l'avion au-dessus du Pacifique", a indiqué le centre.

Cette mission a permis d'empêcher la violation de la frontière russe.

"Il n'y a eu aucun rapprochement dangereux entre les appareils", ajoute le centre.

Les Su-35 ont regagné leurs bases après que le bombardier américain s'est éloigné de l'espace aérien russe.

"Les chasseurs russes ont effectué leur vol en stricte conformité avec les normes internationales d'utilisation de l'espace aérien", souligne le centre.

Avions militaires US en mission dans la région du Pacifique

Le 15 juillet, un avion de patrouille maritime P-8A Poseidon de la Marine américaine avait été repéré à peu près dans la même région. Un chasseur russe MiG-31 avait dû l’escorter le long de la côte sud-est du Kamtchatka, au-dessus du Pacifique, pour empêcher la violation de la frontière russe.
En juin, un avion-espion RC-135 de l’armée de l’Air des États-Unis avait aussi survolé cet océan à proximité de l’espace aérien russe. Après l’arrivée d’un Su-35 de la Flotte russe du Pacifique, il avait changé de cap et était reparti, selon le ministère russe de la Défense.
Un autre RC-135 avait mené une mission de reconnaissance en Extrême-Orient russe, près de la frontière, en mai dernier. Il avait surveillé la côte sud-est du Kamtchatka en passant notamment à proximité de la baie d’Avatcha qui abrite une base de sous-marins nucléaires.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала