Talibans au pouvoir en Afghanistan

Les talibans demandent au monde 20 mois avant d’évaluer leurs résultats

© Sputnik . Stringer / Accéder à la base multimédiaSituation en Afghanistan après le retour des talibans* au pouvoir, août 2021
Situation en Afghanistan après le retour des talibans* au pouvoir, août 2021 - Sputnik Afrique, 1920, 26.09.2021
S'abonnerTelegram
La communauté internationale devrait accorder aux talibans* 20 mois avant de porter un jugement sur les résultats de leur gouvernement, selon leur ministre de l’Économie par intérim.
Le mufti Inamullah Samangani, membre de la commission culturelle des talibans*, a publié sur Twitter les propos du ministre de l’Économie par intérim Qari Din Mohammad Hanif adressés à la communauté internationale.
"Nous ne voulons pas que le monde nous aide et coopère avec nous comme il le faisait avec le système précédent. Le monde a aidé et soutenu le régime précédent pendant 20 ans, mais celui-ci a échoué. Donnez-nous 20 mois, ensuite vous jugerez de notre réussite ou de notre échec", indiquent les propos du ministre.
Le vice-ministre de l’Information et de la Culture du gouvernement des talibans* et porte-parole de celui-ci Zabiullah Mujahid avait précédemment déclaré dans une interview accordée à Sputnik que la Russie pourrait intervenir comme médiateur entre les talibans* et l’Onu, notamment en vue d’alléger les sanctions.
"Nous demandons qu’elle contribue à un règlement pacifique dans la région, notamment en Afghanistan, ainsi qu’au redressement de notre pays", avait-il déclaré.
Dans une autre interview, accordée à la chaîne de télévision Sky News Arabia, il avait affirmé que les conditions de la reconnaissance du nouveau gouvernement afghan par la communauté internationale étaient exagérées.

Le gouvernement dirigé par un commandant taliban* "efficace"

L’Afghanistan est sous le contrôle des talibans* depuis le 15 août. Le 7 septembre, ils ont annoncé leur nouveau gouvernement avec à sa tête Mohammad Hassan Akhund, un proche du mollah Omar, cofondateur des talibans* mort en 2013.
Selon les Nations unies, Mohammad Hassan Akhund est connu comme un des "commandants talibans* les plus efficaces".
Abdul Ghani Baradar, cofondateur des talibans* et chef des négociateurs qui avaient conclu un accord avec les États-Unis, est devenu son premier adjoint. Le poste de vice-Premier ministre est également accordé à Abdul Salam Hanafi, vice-ministre de l'Éducation sous le premier gouvernement taliban* qui avait notamment interdit aux filles d'aller à l'école.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала