Des vraquiers turc et russe entrent en collision dans le Bosphore – vidéo

© Sputnik . Anton Denissov / Accéder à la base multimédiaLe détroit du Bosphore à Istanbul
Le détroit du Bosphore à Istanbul - Sputnik Afrique, 1920, 25.09.2021
S'abonnerTelegram
Une quinzaine de vedettes de sauvetage et remorqueurs ont dû intervenir dans le Bosphore après une collision de cargos turc et russe. Une vidéo de l’incident a été publiée par un quotidien turc.
Le vraquier battant pavillon turc Tahsin Imamoglu et le cargo russe Rusich-10 sont entrés en collision ce samedi 25 septembre, vers cinq heures du matin, dans le détroit du Bosphore, non loin d’Yenikoy, a annoncé la Direction générale de la sécurité côtière (DGCS) turque.
Une vidéo publiée par le quotidien turc Yeni Safak montre les deux navires qui semblent intacts. Toutefois, les messageries maritimes de la Volga ont déclaré à Sputnik que l’incident avait causé des dommages au Rusich-10.
"Il y a des dommages mineurs. Aucune fuite d'eau n'a été trouvée. Aucun blessé. Aucun déversement de carburant. La compagnie d'assurances a été avertie", a indiqué la société.
Les messageries maritimes de la Volga ont annoncé à Sputnik que l’incident avait eu lieu suite à une panne de gouvernail du navire turc.
Le Rusich-10 faisait route à vide de Gemlik, en mer de Marmara, à Taganrog, en Russie. Son équipage compte 11 personnes, tous des citoyens russes. Selon le site d’informations sur les navires Fleet Photo, le Rusich-10 a été construit en 2006. Il a battu pavillon de Malte, puis d’Allemagne de 2007 à 2012. Son port d’attache actuel est Saint-Pétersbourg.

Quinze navires envoyés à la rescousse

Trois vedettes de sauvetage et 14 remorqueurs ont été dépêchés sur les lieux, précise la DGCS sur Twitter.
"Nos vedettes Kiyem-5, Kegm-3, Kurtarma-11 et 14 remorqueurs se sont rendus près d’Yenikoy, à la suite de la collision de deux cargos, le Tahsin Imamoglu, long de 90 mètres, qui faisait route de Kocaeli à Karadeniz Eregli, et le Rusich-10, long de 128 mètres. Nos remorqueurs ont été détournés vers la zone."
Les deux vraquiers ont été remorqués dans la zone de mouillage de Büyükdere, à Istanbul.

Une autre collision impliquant un bateau russe

Selon la DGCS, un autre incident impliquant un navire russe a également eu lieu ce samedi 25 septembre dans le Bosphore.

"Le vraquier Volzhskiy-40 long de 140 mètres, qui faisait route de Tekirdag vers la Russie, est entré en collision avec un bateau de pêche à la sortie du Bosphore, après quoi les remorqueurs des garde-côtes ont escorté le cargo jusqu’à la zone de mouillage d'Akhyrkapi", a noté la direction.

Ce vraquier appartient aussi aux Messageries maritimes de la Volga et a Saint-Pétersbourg comme port d’attache.

Accidents dans le Bosphore

Les accidents ne sont pas rares dans le Bosphore où la navigation est très intense puisque ce détroit est actuellement la seule voie naturelle d’accès à la mer Noire. En 2019, un cargo se dirigeant vers Istanbul a perturbé la navigation dans le détroit en s’échouant sur le rivage à proximité de la forteresse de Rumeli Hisari.
Le 28 mai dernier, le trafic a été bloqué dans le Bosphore après qu’un pétrolier s’est échoué en raison d’un problème technique au large d'Istanbul.
La Turquie envisage de construire un canal contournant le Bosphore. Le Président Recep Tayyip Erdogan a annoncé le lancement de ce projet d’envergure fin juin.
Le futur canal baptisé Istanbul reliera les mers Noire et de Marmara en passant au nord-ouest du Bosphore. Long de 45 kilomètres et large d’au moins 275 mètres, il aura une profondeur de plus de 21 mètres.
Canal d'Istanbul - Sputnik Afrique, 1920, 25.06.2021
Infographies
Canal d'Istanbul: «mégaprojet» turc
La construction du canal Istanbul devrait désengorger le Bosphore et réduire les dommages causés à l'environnement par les accidents de grands navires.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала