Palais de l'Elysée  - Sputnik Afrique, 1920, 21.09.2021
Présidentielle 2022
La prochaine élection présidentielle française va se dérouler du 10 au 24 avril 2022.

Éric Zemmour plus à droite que Jean-Marie Le Pen? Il répond – entretien vidéo

© AFP 2022 JOEL SAGETJean-Marie Le Pen
Jean-Marie Le Pen - Sputnik Afrique, 1920, 24.09.2021
Exclusif
Jean-Marie Le Pen comptait parmi les 3,8 millions de spectateurs du débat Mélenchon-Zemmour. A-t-il perçu un vainqueur? Le patriarche de la droite nationale se livre devant les caméras de Sputnik.
"Le combat d’hier était un combat de gens qui avaient du poids", lance Jean-Marie Le Pen devant les caméras de Sputnik.
Et pour cause: vu par 3,8 millions de téléspectateurs (près de 19% de part de marché), le débat tant attendu entre Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour a réuni deux hommes opposés sur tout. Ou presque. "Ça a été regardé comme un match de boxe par un certain nombre de nos compatriotes", glisse Jean-Marie Le Pen. Y a-t-il eu un vainqueur aux points? L’ancien président du Front national, qui avoue partager les convictions d’Éric Zemmour –"les idées qu’il défend ne sont pas faites pour m’effrayer!", confie-t-il–, estime que son adversaire du jour n’a pas démérité.
"Jean-Luc Mélenchon a été à la hauteur, il est incontestablement la plus haute personnalité de gauche. Cela suffira-t-il à en faire le candidat unique à gauche? Ce n’est pas sûr."
Prudent et dubitatif sur une possible entrée en campagne d’Éric Zemmour, Jean-Marie Le Pen refuse à ce stade de se prononcer en faveur d’un candidat: "Pour l’instant, je me borne à regarder. La campagne électorale va durer huit mois, je n’ai pas d’idée a priori, un certain nombre d’entre eux me sont plus ou moins sympathiques." "Je m’exprimerai quand le temps sera venu", a-t-il toutefois promis.
Éric Zemmour est-il plus à droite que lui?
"Ce n’est pas impossible, c’est un honneur qu’il me ferait. Quand je l’entends parler, je ne suis pas choqué du tout. Je suis content que ses idées puissent être exprimées librement sur les antennes. Bien souvent, il n’y a pas de liberté dans le débat", conclut le patriarche de la droite nationale.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала