BFM TV fait bannir des streamers qui expliquaient aux jeunes le débat Mélenchon-Zemmour

© AP Photo / Kenzo TribouillardJean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon - Sputnik Afrique, 1920, 24.09.2021
S'abonnerTelegram
Plusieurs streamers français se sont fait bannir de la plateforme Twitch pour avoir rediffusé et commenté le débat entre Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon sur BFM TV. C’est la chaîne qui a fait les signalements de violation des droits d’auteur. Et ce alors que le désintérêt des jeunes pour la politique est souvent source d’inquiétude.
Le débat entre Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon a fait des victimes collatérales dans le monde du streaming. Pendant l’émission diffusée sur BFM TV, au moins six streamers français ont été temporairement bannis (48 heures) pour l’avoir relayée sur leur propre chaîne Twitch. Ceux-ci cherchaient à commenter le débat en direct auprès de leur communauté respective, souvent assez jeune.
Un fait que n’a pas apprécié la chaîne d’information, laquelle diffusait elle-même le débat sur sa propre chaîne Twitch. Au cours de la soirée, elle a signalé ceux qui la relayaient, provoquant leur bannissement temporaire. D’après le site Streamerbans, pas moins de six d’entre eux sont concernés: Koumoo, HugoDécrypte, Sardoche, DANYetRAZ, Akaruu et LaSAINTE.

Violation du droit d'auteur

La plateforme Twitch a été contrainte de bannir ces chaînes pour violation du droit d’auteur. Contacté par Sputnik, Me Pierre Trusson, avocat au barreau de Paris, confirme qu'il "s'agit effectivement d'une violation du droit d'auteur qui ne peut faire l'objet d'une contestation sérieuse. BFM TV détient les droits sur ses émissions et peut s'opposer à ce qu'un tiers les communique, ce qui se justifie au regard des investissements importants de BFM pour créer ses émissions".

"Aucun recours sérieux n'existe à ce jour pour les streamers. Un accord de diffusion entre BFM TV et les streamers pourrait éventuellement intervenir si la chaîne estimait que cela peut favoriser une plus grande visibilité de ses émissions. Il est probable qu'elle sélectionne alors avec attention les streamers avec lesquels elle souhaite créer un partenariat", précise-t-il.

Réactions

HugoDécrypte, de son vrai nom Hugo Travers, est un habitué de cet exercice. Sur YouTube, il publie quotidiennement des vidéos d’analyse sur l’actualité française et internationale, et proposait un contenu similaire, en direct, sur sa chaîne Twitch. "C'est triste, on travaille pour rendre l'actu accessible, ça passe notamment par le suivi et l'explication de tels débats", plaide-t-il sur Twitter, espérant prochainement un accord avec BFM TV.
Sardoche, le streamer dont la chaîne a rassemblé le plus de spectateurs (plus de 60.000), estime "qu’un tel débat fait partie du paysage politique français et se doit d'être mis à disposition d'un maximum de personnes". Selon lui, le streamer apporte "un sens critique adapté à une communauté qui lui ressemble", ce qui est "indispensable pour garder un semblant d'attrait à la politique pour notre jeunesse".
En effet, le désintérêt des jeunes pour la politique est un phénomène qui ne cesse de s’accroître depuis des années. Les chiffres de la participation aux différentes élections le montrent: l’abstention des 18-24 ans ne s’élevait qu’à 34% pour la présidentielle de 2017, mais a atteint les 74% au second tour des législatives la même année. En 2020, les élections municipales ont été délaissées par 87% d’entre eux au premier tour, 72% au second.
Jean-Luc Mélenchon a lui-même réagi à cette vague de bannissements, affirmant qu’il allait parler de cette situation avec Marc-Olivier Fogiel, directeur général de BFM TV. "Il faut que ça change pendant la campagne", réclame le candidat à la présidentielle.
Certains streamers ont attiré plus de spectateurs que la chaîne Twitch de BFM TV (pic de 14.900 d’après Twitchtracker), signe de l’intérêt des utilisateurs pour les commentaires de ces influenceurs qu’ils suivent parfois depuis des années.

BFM TV sur Twitch

Dédiée à la base à la diffusion de parties de jeu vidéo, la plateforme Twitch s’est élargie à d’autres domaines au fil des années. À la conquête d’une audience plus jeune, BFM TV s’y est lancée en mars 2021, avec une première émission marquée par de nombreuses insultes de la part des internautes qui s’exprimaient en direct dans le tchat.
D’après Le Figaro, les utilisateurs de Twitch sont en général hostiles à l’arrivée de chaînes de télévision dans ce nouvel espace en raison de leurs propos parfois défavorables envers la culture du jeu vidéo. Cela n’a pas empêché BFM Business et France Télévisions de sauter le pas.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала