L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Un nourrisson vacciné par erreur en Turquie?

© Photo Pixabay / SeppHUn bébé (image d'illustration)
Un bébé (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 23.09.2021
S'abonnerTelegram
Alors que l’OMS n’a pas encore validé les vaccins contre le Covid pour les moins de 12 ans, une enquête a été ouverte en Turquie pour des soupçons d’administration "accidentelle" d’un produit à au moins un bébé de moins d’un an.
Le ministère turc de la Santé a ouvert une enquête sur la vaccination d’au moins un bébé de moins d’un an en Turquie. Une démarche qui fait suite aux déclarations d’un médecin ayant suivi le patient. Intervenant mercredi 22 septembre sur la chaîne de télévision turque NTV, le docteur Zafer Kurugol, professeur à la Faculté de médecine de l’université de l'Égée à Izmir, a d’abord évoqué deux bébés respectivement âgés d’un mois et de six mois qui ont reçu le vaccin.
Il a précisé qu’ils leur avaient été administrés au lieu de ceux contre la rougeole ou l'hépatite B, tout en assurant qu'aucun effet secondaire n’a été observé, les vaccinés ayant développé un bon nombre d’anticorps.
En outre, le professeur a promis de publier les résultats de surveillance "dans une célèbre revue médicale".
Le lendemain, face à la vague de critiques qui s’est abattue après cette déclaration, le professeur est revenu sur ses propos dans une interview à la même chaîne, affirmant qu’il s'est mal exprimé et qu’il s’agit en fait d’un seul bébé, de six mois, qui a reçu début juillet un vaccin anti-Covid au lieu de celui contre l'hépatite B.
Il a également présenté ses excuses à "toutes les personnes ayant mal compris s'il y a eu un malentendu dû à la fatigue de la journée qui s’est manifestée dans la soirée lors de la longue interview".

"Nous, en tant qu’université de l'Égée, avons juste surveillé l’état de cet enfant pendant plusieurs jours. Rien ne s'est passé. Il est examiné tous les jours. Je tiens à souligner que, même chez un petit bébé, quand on administre un vaccin contre le Covid-19, il n'y a pas d'effets secondaires", insiste-t-il.

Les vaccins pour les moins de 12 ans toujours testés

L’OMS n’a pas encore délivré d’autorisation aux vaccins contre le Covid-19 pour les moins de 12 ans. Les laboratoires mènent actuellement des essais cliniques. Pfizer prévoit de terminer les siens auprès des 5-11 ans en octobre, alors que ceux impliquant des 6 mois-4 ans devraient être publiés début 2022. Moderna devrait présenter ses résultats un peu plus tard.
Le 20 septembre, Pfizer et BioNTech ont présenté sur leurs sites respectifs les éléments d'une étude de phase 2 sur des enfants de 5 à 11 ans.
Selon leurs conclusions, une dose trois fois moindre que celle destinée aux plus de 12 ans, à deux reprises et à trois semaines d'intervalle, montre une réponse en anticorps comparable. Les laboratoires évoquent une "forte réponse" et des effets secondaires similaires à ceux observés chez les 16-25 ans.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала