Les relations franco-russes sur 10 siècles racontées à Moscou à travers plus de 200 objets rares

© Sputnik . Sergueï Piatakova / Accéder à la base multimédia"France et Russie. Dix siècles ensemble" est une exposition unique qui a actuellement lieu dans les musées du Kremlin de Moscou
France et Russie. Dix siècles ensemble est une exposition unique qui a actuellement lieu dans les musées du Kremlin de Moscou - Sputnik Afrique, 1920, 23.09.2021
S'abonnerTelegram
Exclusif
Documents rares, armes, vêtements, ustensiles, portraits… tous ces objets ont connu l’élaboration et l’évolution des relations entre la Russie et la France à travers les siècles. Ils peuvent être vus aux musées du Kremlin de Moscou, certains spécifiquement prêtés par la France, à l’occasion d’une exposition unique.
"France et Russie. Dix siècles ensemble" est une exposition unique qui a actuellement lieu dans les musées du Kremlin de Moscou et porte sur les relations entre les deux pays à travers les siècles. Plusieurs institutions françaises ont envoyé des objets historiques à Moscou.
Sputnik était présent à l’ouverture de l’exposition qui durera jusqu’au 9 janvier où il a pu consulter de rares documents et pièces qui ont contribué aux relations entre les deux pays. L’occasion aussi d’évoquer avec les organisateurs les difficultés qu’ils ont rencontrées lors de la préparation de cet événement et les liens "familiaux" entre les deux pays.

"La Russie et la France ont connu différents types de relations pendant cette longue période. C'était l'amitié, c'était l'intérêt mutuel, c'était l'admiration pour les réalisations de l’une et de l’autre civilisation, il y avait des périodes de confrontation et de conclusion d'alliances avec d'autres États contre les pays belligérants. Par conséquent, notre histoire est une sorte de vie de famille qui a traversé différentes phases dans sa longue existence, et en fait c’est ce qui la rend intéressante".

Elena Gagarina, la directrice générale des musées du Kremlin de Moscou - Sputnik Afrique
Elena Gagarina
La directrice générale des musées du Kremlin de Moscou
© Sputnik . Sergueï Piatakov / Accéder à la base multimédiaElena Gagarina, la directrice générale des musées du Kremlin de Moscou
Elena Gagarina, la directrice générale des musées du Kremlin de Moscou - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Elena Gagarina, la directrice générale des musées du Kremlin de Moscou
L'exposition s’inscrit dans l'Année croisée de la coopération interrégionale entre les deux pays. Elle présente 240 pièces historiques, des documents d'archives inestimables et des œuvres d’art provenant de musées russes, français et anglais.
© Sputnik . Julia Belyakova"France et Russie. Dix siècles ensemble" est une exposition unique qui a actuellement lieu dans les musées du Kremlin de Moscou
France et Russie. Dix siècles ensemble est une exposition unique qui a actuellement lieu dans les musées du Kremlin de Moscou - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
"France et Russie. Dix siècles ensemble" est une exposition unique qui a actuellement lieu dans les musées du Kremlin de Moscou
Plusieurs institutions françaises ont envoyé des objets historiques à Moscou, dont la Bibliothèque nationale de France, les musées de Versailles, ou encore la bibliothèque de la ville de Reims. Parmi les musées russes qui ont envoyé des pièces pour cette exposition, figurent notamment la galerie Tretiakov, le musée des Beaux-Arts Pouchkine et l’Hermitage.

Le début des relations franco-russes

La pièce la plus importante de l'exposition, qualifiée d’"inestimable" pour les deux pays, est une lettre de 1063 sur le mariage dynastique conclu entre la fille de Yaroslav le Sage, Anna Yaroslavna, et le roi de France Henri Ier. Cet événement est considéré comme le début des relations franco-russes.

"C’est inestimable pour nous comme pour les Français, car en réalité Anna Yaroslavna agit comme régente pour son fils, le roi de France. Eux, ils signent encore avec des croix, c'est-à-dire que vous n'y verrez pas une seule signature, à l'exception de la signature d'Anna Yaroslavna. Il y a des croix et des monogrammes du jeune roi et la signature d'Anna Yaroslavna: Anna Regina. Premièrement, c'est son seul autographe qui s’est conservé, et deuxièmement, c’est une lettre très ancienne qui est parvenue jusqu'à nos jours".

Svetlana Amelyokhina
La curatrice de l'exposition
© Sputnik . Julia BelyakovaUne lettre de 1063 sur le mariage dynastique conclu entre la fille de Yaroslav le Sage, Anna Yaroslavna, et le roi de France Henri Ier
Une lettre de 1063 sur le mariage dynastique conclu entre la fille de Yaroslav le Sage, Anna Yaroslavna, et le roi de France Henri Ier - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Une lettre de 1063 sur le mariage dynastique conclu entre la fille de Yaroslav le Sage, Anna Yaroslavna, et le roi de France Henri Ier
© Sputnik . Julia BelyakovaUne lettre de 1063 sur le mariage dynastique conclu entre la fille de Yaroslav le Sage, Anna Yaroslavna, et le roi de France Henri Ier
Une lettre de 1063 sur le mariage dynastique conclu entre la fille de Yaroslav le Sage, Anna Yaroslavna, et le roi de France Henri Ier - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Une lettre de 1063 sur le mariage dynastique conclu entre la fille de Yaroslav le Sage, Anna Yaroslavna, et le roi de France Henri Ier
© Sputnik . Sergueï Pyatakov / Accéder à la base multimédia"France et Russie. Dix siècles ensemble" est une exposition unique qui a actuellement lieu dans les musées du Kremlin de Moscou
France et Russie. Dix siècles ensemble est une exposition unique qui a actuellement lieu dans les musées du Kremlin de Moscou - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
"France et Russie. Dix siècles ensemble" est une exposition unique qui a actuellement lieu dans les musées du Kremlin de Moscou
En outre, l’exposition inclut également un dessin qui représente une scène, une rencontre entre Pierre Ier le Grand et le roi français Louis XV qui est considéré comme le début des relations diplomatiques en 1717 entre la France et la Russie.
Au XVIIe siècle, les contacts diplomatiques entre la Russie et la France ont été plus dynamiques avec les premiers ambassadeurs qui ont été envoyés en France. Les liens entre la Russie et la France se sont progressivement renforcés, mais ce n'est qu'après la visite de Pierre Ier à Paris que les deux grandes puissances ont établi des relations diplomatiques permanentes.
Ce dessin datant du XVIIIe siècle a été offert à Joseph Staline par le général français Charles de Gaulle lors de sa visite à Moscou.

La "quintessence des relations" entre la Russie et la France

Une autre relique incontournable présentée dans cette exposition et considérée par les organisateurs comme la "quintessence des relations entre nos deux pays" est l'Évangéliaire de Reims prêté par la bibliothèque de la ville de Reims.

"Selon l'une des légendes, cet Évangéliaire a été apporté en dot par la fille de Yaroslav le Sage, Anna Yaroslavna, qui est devenue l'épouse du roi de France de la dynastie des Capétiens. Il est arrivé en France en tant que dot, mais ce document a ensuite pris une telle importance que les futurs rois de France ont prêté serment lors de leur couronnement à Reims".

Ekaterina Karavayeva
La directrice du département des activités d'exposition internationales
© Sputnik . Sergueï Patakov / Accéder à la base multimédia L'Évangéliaire de Reims prêté par la bibliothèque de la ville de Reims
 L'Évangéliaire de Reims prêté par la bibliothèque de la ville de Reims - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
L'Évangéliaire de Reims prêté par la bibliothèque de la ville de Reims
La première partie de l'Évangéliaire est écrite en cyrillique au milieu du XIe siècle. Cette relique a été présentée à son époque à Pierre Ier le Grand et Nicolas II.
Et puis nos dirigeants politiques contemporains ont également échangé des copies fac-similaires de cet Évangéliaire en signe de profond respect.
© Sputnik . Julia Belyakova L'Évangéliaire de Reims prêté par la bibliothèque de la ville de Reims
 L'Évangéliaire de Reims prêté par la bibliothèque de la ville de Reims - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
L'Évangéliaire de Reims prêté par la bibliothèque de la ville de Reims
Selon la curatrice de l'exposition, le livre a été perdu après la Révolution française et ce sont des historiens russes qui l’ont découvert, sauf que les bijoux le décorant étaient malheureusement déjà perdus. Les joailleries qui y étaient ont été arrachées et des traces peuvent être vues sur l’un de côtés de l'Évangéliaire, indique la curatrice de l’exposition.
"Il a été important pour nous d’illustrer comment les relations entre la Russe et la France sont nées", souligne Elena Gagarina, parlant de l'Évangéliaire de Reims ainsi que de la lettre de 1063.

Les traités de Tilsit

Une autre étape historique importante, qui a marqué les relations franco-russes, réside dans la conclusion des traités de Tilsit entre Alexandre Ier et Napoléon. Le service de table qui a été offert à cette occasion par l’empereur Napoléon est également présent à l’exposition.
"Le service de table olympique est en soi quelque chose de beau et remarquable, car il est spécialement commandé et représente différentes scènes de la mythologie antique. Ce service se compose d'un grand nombre d’objets. Et outre le fait qu'il s'agit d'une magnifique œuvre d'art, il est lié aux relations diplomatiques entre la Russie et la France. Ce service a été offert à l'empereur Alexandre Ier par Napoléon après la conclusion de la paix de Tilsit en 1807", a expliqué Elena Gagarina.
© Sputnik . Julia BelyakovaLe service de table a été offert à l'empereur Alexandre Ier par Napoléon après la conclusion de la paix de Tilsit en 1807
Le service de table a été offert à l'empereur Alexandre Ier par Napoléon après la conclusion de la paix de Tilsit en 1807 - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Le service de table a été offert à l'empereur Alexandre Ier par Napoléon après la conclusion de la paix de Tilsit en 1807
© Sputnik . Julia BelyakovaLe service de table a été offert à l'empereur Alexandre Ier par Napoléon après la conclusion de la paix de Tilsit en 1807
Le service de table a été offert à l'empereur Alexandre Ier par Napoléon après la conclusion de la paix de Tilsit en 1807 - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Le service de table a été offert à l'empereur Alexandre Ier par Napoléon après la conclusion de la paix de Tilsit en 1807
Alors que la pandémie de Covid-19 a affecté un peu les travaux préparatoires devant l’exposition, elle n’a pas pu empêcher son déroulement et les musées du Kremlin de Moscou ont réussi à obtenir toutes les reliques et les objets qu’ils souhaitaient.
L’exposition, qui durera jusqu’au 9 janvier 2022, inclut aussi un programme culturel riche, dont des lectures et des rencontres avec des experts sont planifiées tant pour les adultes que pour les enfants.
"L'exposition est accompagnée d'un programme parallèle dans lequel nous essayerons de dire ce que l'exposition ne peut couvrir", ajoute la directrice du département des activités d'exposition internationales.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала