Un mariage dans l’Oise totalise 71 infractions et 9.500 euros d’amendes

© Photo pixabay / Pexelsmariage /image d'illustration/
mariage /image d'illustration/ - Sputnik Afrique, 1920, 21.09.2021
S'abonnerTelegram
La vidéo-surveillance a permis d’infliger presque 10.000 euros d’amendes à des participants à un mariage qui ont semé la pagaille dans une brocante dans l’Oise.
Un total de 71 infractions, 9.585 euros d’amendes et 100 points retirés: tel est le bilan d’un mariage fêté à Laigneville, dans l’Oise. La cérémonie a été célébrée le 18 septembre, mais poursuivie le lendemain lorsque le cortège a débarqué dans le centre-ville au son des klaxons avec des passagers assis sur les montants des fenêtres et au rythme des conduites dangereuses, relate France 3.
"Ils ont commis tous les types d’infractions possibles", a déclaré le maire de la commune, Christophe Dietrich, au Parisien.
Des habitants ont été obligés de s'arrêter sur le côté de la route pour laisser passer les fêtards. Mais le fait que la quarantaine de voitures soit arrivée en plein milieu d’une brocante a constitué un danger particulier.
"J'ai essayé de m'interposer et de faire comprendre aux conducteurs du cortège que c'était dangereux, mais j'ai vite compris que ça allait dégénérer", poursuit-il auprès de France 3.
Dans cette situation, le maire et les forces de l’ordre ne sont pas intervenus directement et se sont contentés de noter tout ce que les caméras ont enregistré pour vidéo-verbaliser les chauffards.
"Vive les mariés", conclut le maire.
À Laigneville, la vidéo-surveillance est installée depuis quatre ans et la vidéo-verbalisation existe depuis deux ans, ce qui est indiqué sur des panneaux à l'entrée de la ville, rappelle France 3.
Jusqu’à 11.000 euros d’amendes
Les infractions du genre ne sont pas si rares. En effet, le 12 septembre 2020, plusieurs cortèges de mariage ont dérapé à Roubaix, dans le département du Nord. La police municipale est intervenue à plusieurs reprises pour des infractions au Code de la route. Bilan: près de 90 PV dressés pour un montant total de 7.900 euros et 252 points de permis de conduire retirés.
Le 5 mars dernier, un mariage célébré dans le Bas-Rhin a débouché sur 14 verbalisations. Après avoir fait éclater de petits pétards, ce qui n’est pas interdit, le cortège nuptial, d’une quarantaine de grosses cylindrées, a commis de nombreuses infractions au Code de la route, comme des rodéos ou des stationnements anarchiques.
Le 29 septembre 2018, deux mariages célébrés dans la communauté turque d’Annecy ont entraîné de nombreux débordements et infractions au Code de la route dans le centre-ville. Là aussi, la police a été aidée par les images de la vidéo-protection qui ont permis de retrouver même ceux qui avaient loué leur voiture en Suisse. Les 70 infractions retenues ont "pesé" 11.765 euros d’amende et 72 points.
La cérémonie différée
Les amendes ne sont pas le seul moyen de lutter contre les incivilités des mariés ou de leurs invités. Le 1er septembre 2018, les infractions au Code de la route et les insultes et outrages à agents lors d’un mariage à Nice avaient même fait réagir le maire de la ville.
Et pas seulement sur Twitter. Christian Estrosi a décidé de refuser aux jeunes mariés la célébration et de reporter la cérémonie à un autre jour.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала