Sous-marin Shortfin Barracuda (AFP PHOTO / DCNS) - Sputnik Afrique, 1920, 21.09.2021
L'Australie rompt le méga-contrat de sous-marins avec la France
Une nouvelle alliance entre les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni a torpillé un contrat de sous-marins français à Canberra, provoquant l'ire de Paris.

"Macron a eu raison de réagir fermement": Nicolas Sarkozy s’exprime sur la crise des sous-marins

© REUTERS / BENOIT TESSIERFormer French President Nicolas Sarkozy waves during a break in his trial on charges of corruption and influence peddling, at Paris courthouse, France, November 30, 2020.
Former French President Nicolas Sarkozy waves during a break in his trial on charges of corruption and influence peddling, at Paris courthouse, France, November 30, 2020. - Sputnik Afrique, 1920, 21.09.2021
S'abonnerTelegram
L'ancien Président de la République Nicolas Sarkozy estime que la rupture du contrat sur les sous-marins entre la France et l’Australie, d’un montant de 56 milliards d'euros, "n'est pas admissible".
L’affaire des sous-marins australiens a fait l’effet d’une bombe et continue de faire des remous en France. De nombreuses personnalités se sont d’ores et déjà exprimées sur la rupture du contrat. Voici venu le tour de l’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy de faire part de son avis.
"Je trouve que le Président Macron a eu raison de réagir fermement. Entre alliés, cela ne se fait pas, a-t-il martelé devant les journalistes. C’est inadmissible. Quand on est amis, cela donne des droits et cela crée des devoirs. Agir comme cela, ce n’est pas admissible."
Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, réunis à New York, ont d’ores et déjà formulé leur soutien à Paris face aux États-Unis après la remise en cause de l’accord sur la livraison de 12 sous-marins de type Barracuda par le français Naval Group. Le plus important contrat jamais signé par un industriel français de la défense, pour 56 milliards d'euros. Par la voix du chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, ils ont affiché une "entière solidarité envers la France" et estimé que la rupture de ce marché allait "à l’encontre de tous les appels à plus de coopération avec l’Union européenne dans l’Indo-pacifique".

Réactions

L'annulation de ce méga contrat est au cœur de l'actualité depuis plusieurs jours. La France ne décolère pas après l'annonce, le 15 septembre, d'une nouvelle alliance stratégique entre l'Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis (AUKUS) qui permettra à l'Australie de se doter de submersibles nucléaires américains.
Cette décision australienne est "un coup dans le dos" pour Jean-Yves Le Drian, un "camouflet diplomatique" pour Valérie Pécresse, "une humiliation publique de la France" pour Marine Le Pen.
Le ministre des Affaires étrangères a évoqué une "crise grave" entre les États-Unis, l'Australie et la France et déclaré le rappel des ambassadeurs français en poste à Canberra et Washington.

"Au moment où il l'estimera opportun"

Un conseil de Défense s’est réuni ce 21 septembre à l’Élysée pour trouver une solution au problème, rapporte Europe 1. Questionné sur d’éventuelles sorties de crise, Louis Dragnel, chef du service politique de la radio, a précisé que l’Élysée avait réagi avec "des réponses symboliques", comme le rappel des ambassadeurs officiant aux États-Unis et en Australie, mais subodoré qu’Emmanuel Macron gardait le silence pour élaborer une riposte efficace.
Car, à la différence de ses ministres des Affaires étrangères et des Armées, Emmanuel Macron n’a toujours pas fait de déclaration officielle au sujet de la crise des sous-marins. Il devrait en parler prochainement par téléphone avec Joe Biden.
"Le chef de l'État s'exprimera au moment où il l'estimera opportun", a d’ailleurs assuré ce 21 septembre la députée de la majorité présidentielle Aurore Bergé.
Entretemps, des discussions ont été engagées entre l'industriel français Naval Group et les autorités australiennes sur de possibles dédommagements financiers, a annoncé le ministère français des Armées.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала