Une ville américaine sans le moindre agent de police

© Photo Pixabay / diegoparraLa police américaine, image d'illustration
La police américaine, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 12.09.2021
S'abonnerTelegram
Une ville du Midwest américain s’est retrouvée sans agent de police, selon la télévision locale. En cause, un manque de personnel dans les rangs des forces de l’ordre américaines.
Kimberling City, une ville du Missouri, devra vivre prochainement sans aucun policier, a informé la chaîne de télévision locale KY3.
Le chef de la police de la municipalité, Graig Alexander, a annoncé fin août dernier quitter ses fonctions le 8 septembre, ainsi que tous ses subordonnés, un sergent et trois agents, qui ont également présenté au maire de la ville, Bob Fritz, leur démission.
L’édile a qualifié leur geste d’«inattendu et décevant» et a promis aux habitants de travailler dur pour combler tous les postes vacants des forces de l’ordre de la commune.
«Nous cherchons des agents, nous cherchons un nouveau chef de police et je pense que tout ira bien», a-t-il assuré à la chaîne KY3.
Puisqu’une des raisons de ces démissions concerne la rémunération, jugée insuffisante, M.Fritz s’est dit prêt à chercher des solutions à ce problème.

Manque d’effectifs

C’est le bureau du shérif du comté de Stone, dans lequel se situe la commune, qui va assumer au moins une partie des fonctions de la police de Kimberling City pour la période à venir.
«D’ici là, nous répondrons à tous les appels dans la ville de Kimberling City, nous ne pouvons pas faire respecter toutes les ordonnances de la ville, mais nous traiterons tous les autres appels pour le moment», a assuré le shérif au média.
Il a également évoqué que tous les organismes chargés de veiller à l'application de la loi souffraient actuellement d’un manque de personnel et que ce serait un vrai défi pour Kimberling City d’embaucher de nouveaux agents qualifiés.
Fin juillet dernier, la maire de Washington D.C., Muriel Bowser, a proposé au Conseil municipal d’approuver le recrutement de 20 agents de police cette année, et de 150 en 2022. L’édile de la capitale  a expliqué son initiative par de multiples demandes émanant de ses administrés d’une «présence policière forte et soutenue», surtout dans les «quartiers les plus touchés par la violence armée». Dans leur communiqué, les autorités de la ville ont indiqué que, suite à une réduction du budget, le département de la police municipale n’avait employé en 2021 que 42 policiers, tandis que normalement ce chiffre se montait à 250 agents par an.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала