Un trafiquant propose 50.000 euros à des dockers du Havre pour sortir des conteneurs chargés de cocaïne

Cocaïne  - Sputnik Afrique, 1920, 12.09.2021
S'abonnerTelegram
Soupçonné d’avoir tenté de corrompre des employés du port du Havre pour récupérer des conteneurs remplis de cocaïne, un individu a été arrêté en Essonne. Il a été libéré sous contrôle judiciaire.
La découverte d’importantes quantités de drogue est devenue une habitude au port du Havre (Seine-Maritime), l’une des plus grandes portes d’entrée de la cocaïne en Europe et constitue ainsi l’une des premières préoccupations des autorités, selon une enquête de 76actu publiée en 2020. Depuis le problème persiste.
Un homme de 33 ans a été mis en examen le 3 septembre au Havre pour association de malfaiteurs, relate Le Parisien. Selon le quotidien, il est soupçonné d’avoir démarché des employés des docks pour récupérer des conteneurs remplis de stupéfiants.
Le début de l’histoire remonte à fin juin, lorsque les enquêteurs du service de police judiciaire du Havre ont recueilli des renseignements sur un individu qui démarchait des dockers sur WhatsApp, indique le média, leur proposant 50.000 euros pour conduire un cavalier, chariot en forme de portique qui sert à déplacer les conteneurs, pour les remettre à des trafiquants. Selon le quotidien, les enquêteurs ont constaté que des appels ont été passés dans le secteur d’Évry-Courcouronnes, en Essonne, à trois dockers. Le suspect a ainsi rapidement pu être identifié.
«C’est un jeune homme qui entretient des liens avec des trafiquants notoires de la région du Havre», précise une source proche du dossier citée par Le Parisien.
D’après le journal, le 1er septembre, l’individu a été interpellé et son appartement perquisitionné où toute la panoplie du faux policier ainsi que le téléphone ayant servi à contacter les employés du port ont été découverts. L’intéressé a été placé en garde à vue. Il a nié lors des auditions avoir effectué des opérations de recrutement de dockers, ajoutant que les objets retrouvés dans son logement étaient destinés au tournage d’un clip.
Cependant, il a reconnu avoir activé des lignes téléphoniques pour le compte d’un trafiquant de stupéfiants qui serait incarcéré et a finalement été remis en liberté sous contrôle judiciaire.
D’après une source judiciaire citée par le quotidien Paris-Normandie en juin, depuis le début de l’année, presque cinq tonnes de cocaïne étaient destinées au Havre.

Des cas en série

En mars, quelque 600 kilos de cocaïne ont été saisis dans la cité portuaire, rappelle Le Parisien.
Fin mai, deux conteneurs renfermant des raisins et des mangues et plus d’une tonne de drogue ont également été saisis sur un bateau parti du Brésil.
En 2020, les douanes ont intercepté environ 3,5 tonnes de cocaïne en Normandie, dont une grande partie au port du Havre, d’après un communiqué publié en février 2020.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала