L’Afrique du Sud assouplit davantage ses restrictions liées au coronavirus

© AFP 2022 PHILL MAGAKOEVaccination en Afrique du Sud
Vaccination en Afrique du Sud  - Sputnik Afrique, 1920, 12.09.2021
S'abonnerTelegram
Le gouvernement sud-africain a décidé d'assouplir davantage ses restrictions imposées dans le cadre de la troisième vague du Covid-19 que traverse le pays, a annoncé dimanche le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa.
«Sur la base des demandes, des propositions et des discussions avec les différentes parties prenantes, le Comité ministériel sur le coronavirus a recommandé un assouplissement des restrictions dans le pays en passant au niveau 2 ajusté du confinement à partir de lundi», a déclaré Ramaphosa dans un discours télévisé.
Il a précisé ainsi que les rassemblements seront désormais limités à 250 à l’intérieur et 500 à l'extérieur, les funérailles restent limitées à 50 personnes, alors que le couvre-feu sera mis en place de 23h00 à 04h00.
Signalant que la troisième vague d'infections n'est pas encore terminée, il a fait savoir que ces mesures seront revues durant les deux prochaines semaines pour une éventuelle modification.
Revenant sur la réticence de certains citoyens à se faire vacciner, Ramaphosa a déploré que plus de 98% des personnes de plus de 60 ans décédées à cause des complications liées à la Covid-19 n'ont pas été vaccinées.
Une récente étude menée par l’ONG Ask Afrika, en partenariat avec le département sud-africain de la communication (GCIS) et le Fonds de solidarité, a révélé que plus d’un tiers des Sud-africains sont réticents à se faire vacciner contre la Covid-19, contribuant à la lenteur de la campagne de vaccination dans le pays.
L'Afrique du Sud, pays le plus affecté par la pandémie en Afrique, est toujours à la traîne dans la course à la vaccination. Elle est confrontée à une troisième vague dévastatrice d’infections à la Covid-19 depuis juin dernier, principalement alimentée par le variant delta découvert pour la première fois en Inde.
Le ministre de la Santé, Joe Phaahla, a affirmé que cette troisième vague d’infections, qui dure plus longtemps que prévu, suscite des inquiétudes chez les autorités face à une quatrième vague imminente.
Depuis le début de la pandémie, le pays a enregistré plus de 2,8 millions de cas positifs de coronavirus, dont près de 85.000 décès.
Pour atteindre l'immunité collective dans ce pays d'Afrique australe, qui compte 59 millions d'habitants, plus de 40 millions de personnes doivent être complètement vaccinées.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала