«Le peuple d’Ukraine est notre frère»: Lavrov répond à Zelensky sur une guerre avec la Russie

© Sputnik . Maxime Blinov / Accéder à la base multimédiaMinistère russe des Affaires étrangers
Ministère russe des Affaires étrangers  - Sputnik Afrique, 1920, 10.09.2021
S'abonnerTelegram
Moscou est prêt à rétablir des relations normales avec Kiev, mais insiste sur le respect des Accords de Minsk, selon le chef de la diplomatie russe. Sergueï Lavrov a ainsi réagi à une déclaration du Président ukrainien sur la possibilité d’une véritable guerre avec la Russie.
La Russie se tient prête à reprendre une coopération normale avec l’Ukraine, a annoncé ce vendredi 10 septembre le ministre russe des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, au forum sur le journalisme contemporain Toute la Russie – 2021.
«Nous soulignons constamment notre engagement à redémarrer des relations normales avec l’Ukraine, parce que le peuple d’Ukraine nous est très proche, c’est notre frère. Le Président [russe, Vladimir Poutine, ndlr] l’a déclaré à plusieurs reprises, a écrit un article spécial [à ce sujet, ndlr]», a-t-il insisté.
Le chef de la diplomatie russe a également évoqué le format de Normandie, des rencontres pour l’instant privées de sens à cause du non-respect par Kiev des Accords de Minsk. Les propositions de Paris et Berlin de se réunir quand même dans de telles circonstances ne sont pas «sérieuses ni professionnelles», selon Sergueï Lavrov.

La guerre est «possible» pour Zelensky

Plus tôt dans la journée, le Président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a répondu à une question portant sur la probabilité d’une véritable guerre avec la Russie, au cours du forum YES Brainstorming à Kiev.
«Je crois qu’elle [la guerre avec la Russie, ndlr] est possible […] Je pense que ce serait la plus grande faute de la Russie: après cela, il n’y aurait plus jamais de bon voisinage entre la Russie, l’Ukraine, la Biélorussie», a développé le chef d’État ukrainien.
Interrogé par la presse pour savoir si la Russie voyait un danger dans les déclarations du chef d’État ukrainien, le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a rétorqué que le Kremlin n’échafaudait pas de scénarios «apocalyptiques».
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала