L'Unicef alerte sur les risque pour des milliers d'enfants en Haïti

© East News/PixtalLogo du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF)
Logo du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) - Sputnik Afrique, 1920, 03.09.2021
S'abonnerTelegram
Environ 540.000 enfants en Haïti, frappé par le tremblement de terre, sont maintenant confrontés à la possible réapparition de maladies d'origine hydrique, avertit le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).
Les conditions de vie difficiles dans le sud-ouest d'Haïti - où plus d'un demi-million d'enfants n'ont pas accès à un abri, à l'eau potable et à des installations d'hygiène - augmentent rapidement la menace d'infections respiratoires aiguës, de maladies diarrhéiques, de choléra et de paludisme.
"La vie de milliers d'enfants et de familles touchés par le tremblement de terre est maintenant en danger, simplement parce qu'ils n'ont pas accès à l'eau potable, à l'assainissement et à l'hygiène", a déclaré le représentant de l'UNICEF en Haïti, Bruno Maes.
Il a ajouté que "le choléra n'a pas été signalé en Haïti depuis février 2019, pourtant, sans une action urgente et plus ferme, la résurgence du choléra et d'autres maladies d'origine hydrique est une menace réelle qui augmente de jour en jour ".
Avant le séisme, seulement plus de la moitié des établissements de santé des trois départements les plus touchés par le séisme disposaient d'un accès de base aux services d'eau.
La résurgence du choléra et d'autres maladies d'origine hydrique est une menace réelle qui augmente de jour en jour - Bruno Maes, Représentant de l'UNICEF en Haïti.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала