Des pompiers en camion bloqués au milieu d’une forêt en flammes dans le Var – vidéo

© AFP 2022 NICOLAS TUCATDes pompiers dans le Var, août 2021
Des pompiers dans le Var, août 2021 - Sputnik Afrique, 1920, 20.08.2021
S'abonnerTelegram
Face à l’ampleur des incendies toujours vivaces dans le Var cinq jours après leur déclenchement, des pompiers sont restés imperturbables alors qu’ils s’étaient retrouvés presque coincés au milieu du feu dévastateur.
Menant une lutte acharnée contre les flammes qui engloutissent des milliers d’hectares dans le Sud de la France, les pompiers exposent souvent leur vie. Une vidéo diffusée ce 20 août par Christian Estrosi montre un groupe de soldats du feu piégés dans leur camion par les flammes.
Faisant preuve de sang-froid, ils circulent au milieu d’une forêt embrasée, un pompier montrant où se diriger, l'autre conduisant doucement.
En plus de cette séquence, Météo Côte d'Azur a diffusé nombre d'autres vidéos montrant le travail des soldats du feu dans des conditions extrêmes.

«Des journées encore difficiles»

En effet, même si ce 20 août au matin le feu était considéré comme «fixé», il n’est toujours «pas éteint», selon le communiqué de presse diffusé par le préfet du Var.
Jeudi soir, les soldats du feu étaient épuisés, mais ont profité de l’absence de vents pour «reprendre des forces».
«Les trois jours à venir seront décisifs pour venir à bout de cet incendie tout en restant extrêmement vigilants sur l’ensemble des massifs forestiers du département tous maintenus en risque incendie TRÈS SÉVÈRE.»
Il a en outre été précisé que le préfet de concert avec les élus souhaitaient mettre en œuvre «l’après-crise avec la mise en place d’un guichet unique pour venir au secours des sinistrés de l’incendie en lien avec les communes, l’association des maires et les chambres consulaires».

Possibles causes

La découverte de deux victimes dans un village de l’arrière-pays de Saint-Tropez a provoqué l’élargissement de l’enquête en flagrance en lien avec l’incendie dans le Var jusqu’à la qualification d'homicide involontaire.
Alors que les enquêteurs ont identifié des mégots sur l'aire d'autoroute d'où semble parti l'incendie sur la Côte d'Azur, le procureur de Draguignan a estimé auprès de l’AFP qu’il était «très anticipé» de dire qu'ils étaient à l'origine du sinistre.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала