Le Rwanda confirme la présence de six variants de Covid-19, dont une souche "inconnue"

Un laboratoire  - Sputnik Afrique, 1920, 26.07.2021
S'abonnerTelegram
La présence au Rwanda de six variant de Covid-19 est l'une des raisons de la flambée épidémique sans précédent que connaît le pays est-africain depuis des semaines, a déclaré le ministre rwandais de la Santé, Daniel Ngamije.
"Nous avons confirmé la présence de six variants de Covid-19, dont les variants Delta, Alpha, Bêta, Epsilon, Eta ainsi qu’une souche inconnue qui fait actuellement l’objet d’une étude", a indiqué le ministre dans une intervention à la télévision publique.

Le responsable a expliqué que les tests de dépistage du coronavirus effectués au cours des dix derniers jours confirment que la capitale Kigali reste l’épicentre de la pandémie en concentrant plus de la moitié des nouveaux cas d’infection.

"Les tests de dépistage effectués démontrent également que 56,6% des nouveaux cas détectés dans le pays sont imputés au variant Delta, qui est apparu pour la première fois en Inde", a précisé M. Ngamije, ajoutant que cette souche hautement contagieuse a contribué à l’explosion des cas de Covid-19 au cours des dernières semaines.

Le gouvernement rwandais a annoncé dimanche la prolongation du confinement, en vigueur dans neuf villes dont la capitale Kigali, jusqu’au 31 juillet pour freiner la flambée des cas de Covid-19.

Les autorités rwandaises avaient auparavant décrété un reconfinement de dix jours, du 17 au 27 juillet, afin de faire face à la troisième vague de Covid-19 qui fait rage dans le pays est-africain depuis plusieurs semaines.

Le couvre-feu décrété de 18H00 à 04H00 dans les villes non confinées reste en vigueur, où les commerces doivent fermer à 17H00.

Il s’agit, pour le Rwanda, d’un 3ème confinement après ceux de mars 2020 et de janvier 2021. Le pays est-africain est confronté, depuis des semaines, à une vague de coronavirus plus meurtrière que les précédentes.

Selon le ministère de la Santé, la campagne nationale visant à vacciner 60% de la population d'ici l'année prochaine n'a atteint, jusqu'à présent, que 3% des habitants du pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала