Barbara Pompili défend une vaccination massive et dénonce les comparaisons à la Shoah

© Sputnik . Oxana BobrovitchLe centre de vaccination au Stade de France
Le centre de vaccination au Stade de France - Sputnik Afrique, 1920, 15.07.2021
S'abonnerTelegram
Les comparaisons de la vaccination massive contre le Covid à la Shoah sont abjectes, selon la ministre de la Transition écologique qui assure vouloir garder la liberté «qu’on est en train de retrouver».

Il n’existe pas «150 solutions» pour mettre un terme à l’épidémie de Covid-19, insiste la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili en réaction aux récentes manifestations contre le pass sanitaire qui ont réuni près de 20.000 personnes en France, selon les données du ministère de l’Intérieur.

Invitée de BFM TV-RMC, Mme Pompili a dénoncé «quelques excès» commis par les manifestants, dont «des attaques contre les préfectures», ainsi que «des comparaisons avec la Shoah qui me paraissent juste abjectes». «Comparer la vaccination à la question du génocide des juifs, je trouve que c’est très grave», souligne-t-elle.

«Ce qu’on doit faire, c’est éradiquer ce Covid. Pour éradiquer ce Covid, il n’y a pas 150 solutions: il faut se vacciner», a fait valoir la ministre en assurant vouloir «qu’on garde la liberté qu’on est en train de retrouver».

«Enfin, pouvoir retourner boire des verres, manger au restaurant, aller au cinéma, pouvoir se promener la nuit sans penser au couvre-feu, c’est ça la liberté», a expliqué Mme Pompili.

Près de 43% de la population complètement vaccinés

Plus tôt dans la journée, le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, avait fustigé «une toute petite minorité anti-vaccin» qui «se livre à la violence» et «ne croit pas au progrès».

Il a également dénoncé les déclarations sur la «dictature» lancées par certains opposants au pass sanitaire. «Si on était vraiment une dictature, on n’aurait pas le droit de manifester, on n’aurait pas le droit de s’exprimer», a déclaré l’officiel.

Précédemment, Le Figaro a cité «un ministre de premier plan» qualifiant de «couillons» les Français réticents à se faire vacciner contre le nouveau coronavirus. Pour le moment, plus de 28,7 millions de Français, soit près de 43% de la population totale du pays, ont été complètement vaccinés, selon les données de covidtracker.fr.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала