La fin de Barkhane ne signifie pas que la France quitte le Sahel, dit Parly

© AFP 2022 DAPHNE BENOITL'opération Barkhane
L'opération Barkhane - Sputnik Afrique, 1920, 14.07.2021
S'abonnerTelegram
La fin de l'opération Barkhane ne signifie pas que la France quitte le Sahel, a déclaré mercredi la ministre des Armées, Florence Parly.

«Nous ne quittons pas le Sahel», a martelé la ministre au micro de France Inter.

S'exprimant la veille à l'hôtel de Brienne, Emmanuel Macron, a précisé le calendrier du retrait des forces françaises impliquées dans l'opération Barkhane.

Ces soldats commenceront à quitter le pays à partir du «second semestre de l'année 2021» et ce retrait s'achèvera au premier trimestre 2022.

Les effectifs de Barkhane avaient été portés de 4.500 à 5.100 hommes à la fin février 2020 après un sommet réunissant la France et le G5 Sahel (Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso et Mauritanie) à Pau.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала