Agression à l’arme blanche dans le quartier de l’Hôtel de ville à Paris

© Photo Pixabay / Graham-HL'hôtel de ville de Paris (photo d'archives)
L'hôtel de ville de Paris (photo d'archives) - Sputnik Afrique, 1920, 10.07.2021
S'abonnerTelegram
Une attaque au cutter a eu lieu dans le quartier de l'Hôtel de Ville à Paris ce samedi. La victime est un touriste espagnol, hospitalisé suite à une blessure à la gorge. L’agresseur a été placé en garde à vue.

Armé d'un cutter, un homme a attaqué un passant en plein centre de Paris, dans le quartier de l'Hôtel de Ville, ce samedi 10 juillet, fait savoir la préfecture de police. 

La victime est un touriste espagnol qui a été blessé à la gorge et transporté à l’hôpital en urgence relative, précise BFM TV.

D’après les premières informations dont dispose le média, l’agression s’est produite suite à un différend à cause d’un Vélib’. Un couple était en train d'en prendre un, quand un individu est intervenu en insistant que ce vélo était le sien. Une dispute a éclaté au cours de laquelle l’agresseur a sorti un cutter et a blessé l’un des touristes.

Interpellé par des passants

Avant que les forces de l’ordre n'arrivent sur les lieux, des passants ont réussi à maîtriser l’agresseur. Il a été par la suite remis aux fonctionnaires et placé en garde à vue.

L’agresseur était fortement alcoolisé et n’est pas connu de la justice, de ce fait la piste terroriste a été écartée, précise l'AFP, qui ajoute que l'individu interpellé est de nationalité roumaine. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour tentative d'assassinat.

La police a bouclé le quartier. La mairie de Paris a appelé sur Twitter à éviter la zone en raison d’une opération de police en cours.

Deuxième attaque de la journée en France

L’agression à Paris intervient après une attaque au couteau qui a eu lieu plus tôt ce samedi dans un centre commercial à Claye-Souilly, en Seine-et-Marne. Un individu a tué à l'arme blanche un vendeur d'une boutique Bouygues Telecom et grièvement blessé un autre. L’assaillant a été maîtrisé et arrêté, a fait savoir le ministre de l'Intérieur sur Twitter.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала