«Jusqu'à 1,20 mètre» de grêle: paysages d'hiver dans les Vosges – images

Grêle - Sputnik Afrique, 1920, 30.06.2021
S'abonnerTelegram
Un très violent orage de grêle a frappé mardi matin le département des Vosges où plusieurs dizaines de centimètres de grêlons sont tombés localement, obligeant à ressortir fin juin pelles à déneiger et chasse-neige, ont expliqué les pompiers et plusieurs sources préfectorales.

L'orage est arrivé en milieu de matinée par le sud du département en passant «par le Val d'Ajol et Plombières-les-Bains, pour remonter vers Remiremont et Bruyères», a indiqué à l'AFP Romain Munier, chargé de la communication à la direction départementale des pompiers.

Plombières «a vécu aujourd'hui un moment d'apocalypse», a témoigné sur Facebook Lydie Barbaux, la maire de cette commune de 1.600 habitants particulièrement touchée.

«L'eau a envahi les caves, garages, commerces... et on a vu par endroits jusqu'à 1,20 mètre de hauteur de grêlons», a-t-elle ajouté.

Un agent communal et l'un de ses adjoints ont par ailleurs été blessés, a-t-elle ajouté, sans pouvoir dans l'immédiat préciser leur état.

Sur les réseaux sociaux, des internautes ont posté des images de personnes munies de pelles à déneiger ou de chasse-neige en train de dégager la RN 57.

Dans le village de Tendon, un chalet, visiblement frappé par la foudre, a été entièrement «détruit», selon M.Munier.

De nombreuses interventions

«Le secteur d'Eloyes, Saint Nabord, Pouxeux, et Remiremont a également été touché», a expliqué la préfecture, faisant état dans ce secteur de «15 interventions pour épuisements». Une opération similaire a également eu lieu chez le sous-traitant automobile Faurecia, à Saint-Michel-sur-Meurthe, selon la même source.

Les principaux déplacements des secours ont eu lieu pour des «assèchements» de caves ou de rez-de-chaussée, a précisé M.Munier, évoquant également des chutes de tuiles ou d'arbres sur les chaussées.

L'épisode orageux s'est calmé en remontant vers le nord, avait-il indiqué en début d'après-midi.

«Les opérations se terminent», a-t-il déclaré vers 18h00. «Au total, on a effectué 85 interventions», essentiellement sur les secteurs les plus touchés.

Dans la matinée, la préfecture avait mis en garde sur Twitter contre cet «épisode orageux en cours», avec «de forts orages avec chutes de grêles (...) localement observés, des cumuls de 10 à 20 mm de pluie» et «des rafales de vent pouvant aller de 60 à 80 km/h».

«Il semble que le plus gros des orages soit passé», a-t-elle indiqué en milieu d'après-midi, le phénomène orageux se déplaçant vers la Moselle et le Bas-Rhin.

Sur Twitter, Enedis Lorraine a indiqué qu'une «ligne 20.000 volts» avait été touchée par l'orage.

Quelque «300 clients» ont été privés d'électricité, a indiqué à l'AFP André Désirée, directeur territorial d'Enedis dans les Vosges. «Les deux tiers sont déjà rétablis, retour à la normale en début de soirée», a-t-il ajouté.

La Haute-Saône voisine a aussi été touchée par ces orages, a indiqué la préfecture dans un communiqué qui recense «70 interventions» des sapeurs-pompiers, principalement «sur les secteurs de Vesoul et Luxeuil-les-Bains».

Météo-France a placé en vigilance jaune orages tout le nord-est du pays, soit 54 départements.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала