Les Républicains en tête des régionales en France, devant le RN et la gauche, selon des estimations

© AFP 2022 SEBASTIEN SALOM-GOMISUn homme devant le logo les républicains (LR)
Un homme devant le logo les républicains (LR) - Sputnik Afrique, 1920, 20.06.2021
S'abonnerTelegram
Au premier tour des élections régionales, les Républicains ont devancé le Rassemblement national (RN), la gauche et LREM, selon différentes estimations provisoires.

Le parti Les Républicains arrive en tête au premier tour des élections régionales de ce dimanche 20 juin sur l'ensemble du territoire, devançant le Rassemblement national (RN), la gauche et LREM, selon différentes estimations.

La droite obtiendrait entre 27,2 et 29,3%, les listes conduites par le PS entre 16,5 et 17,6%, le RN entre 19,1% et 19,3% et LREM autour de 10 à 11%, selon Elabe pour BFM-RMC et Ipsos pour France Télévisions, Radio France et la Chaîne parlementaire.

Ces résultats déjouent aussi la plupart des sondages qui prédisaient une forte poussée du RN, finalement contenue puisque le parti de Marine Le Pen, qui enregistre neuf points de moins qu'en 2015, ne semble être nulle part en position de l'emporter. La majorité présidentielle, elle, reste à un étiage bas et devra batailler dans la plupart des régions pour peser sur le second tour.

Sept régions détenues par la droite

Cela fait notamment les affaires de la droite qui détient sept régions, à commencer par Xavier Bertrand (ex-LR), en très bonne posture pour conserver les Hauts-de-France et qui compte faire de ce succès une rampe de lancement pour 2022. Selon les estimations, M.Bertrand réunirait entre 39% et 46,9% des voix, très loin devant son concurrent du RN Sébastien Chenu (22,5% à 24,4%).

Même scénario pour le président d'Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez (LR), donné à plus de 45%, avec plus de 30 points d'avance sur la candidate des Verts Fabienne Grébert ou le prétendant du RN Andrea Kotarac. En PACA, le sortant LR Renaud Muselier résiste mieux que prévu face à Thierry Mariani, candidat soutenu par le RN. Selon différents sondages, les deux sont donnés au coude-à-coude, entre 30 et 35%.

En attendant le résultat de Valérie Pécresse (ex-LR), grande favorite en Île-de-France, la droite peut aussi se réjouir de voir Jean Rottner sortir en tête dans le Grand Est avec environ 30% des voix, loin devant Laurent Jacobelli (RN). Même situation en Normandie avec Hervé Morin.

Abstention record

À la fermeture des derniers bureaux, à 20h00, l'abstention atteindrait entre 66,1% et 68,6%, selon les estimations des instituts de sondage, soit un record d'abstention tous scrutins confondus en France hors référendum. Le précédent record de 50,09% datait du scrutin de 2010.

Dans un tweet, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a qualifié de «particulièrement préoccupant» le niveau de l'abstention aux élections régionales.

Selon Ipsos, c'est dans le Grand Est (70,8%) et les Pays de la Loire (69,8%) que l'on trouve le plus d'abstentionnistes, devant l'Île-de-France (67,5%), et les Hauts-de-France, la Normandie et le Centre-Val de Loire (67,0% tous les trois).

La palme du civisme revient en revanche à la Corse (44,1%) qui se démarque clairement du reste de la France, devant l'Occitanie (61,4%) et la Nouvelle Aquitaine (62,9%).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала