Poutine: l’image de Joe Biden présentée par la presse «est loin de la réalité»

© Михаил МетцельPoutine et Biden lors de leur rencontre à Genève, le16 juin 2021
Poutine et Biden lors de leur rencontre à Genève, le16 juin 2021 - Sputnik Afrique, 1920, 17.06.2021
S'abonnerTelegram
Venu saluer des diplômés de l’École supérieure d'administration à Moscou, le Président russe a évoqué sa rencontre avec le chef de la Maison-Blanche, indiquant qu’il était un partenaire expérimenté et que son image dans les médias était autre que dans la réalité.

Vladimir Poutine a déclaré que l'image de Joe Biden dépeinte par les médias n'avait rien à voir avec la réalité.

«Je veux dire que cette image, celle du Président Biden, que dessine la presse, la nôtre et même la presse américaine, est loin de la réalité», a déclaré Vladimir Poutine lors d'une rencontre avec des diplômés de l’École supérieure d'administration de Russie.

Il a souligné que son homologue américain était allègre et au courant des grands thèmes.

«Il est plein d’entrain. Nous avons parlé en tête-à-tête pendant deux heures, voire plus. Il entrait toujours dans le vif du sujet. De temps en temps, il [Joe Biden, ndlr] jetait un coup d’œil sur ses notes, nous le faisons tous», a poursuivi Vladimir Poutine.

Il a constaté également que le Président américain était un partenaire expérimenté.

«Joe Biden est un professionnel et il faut être très attentif pour ne rien laisser passer. Lui ne laisse rien passer, je vous l’assure», a-t-il encore noté.

Genève a accueilli le 16 juin le premier sommet entre Vladimir Poutine et Joe Biden depuis que ce dernier a été investi Président. La rencontre a duré 4,5 heures, pauses comprises.

Le sommet

Dans le cadre d’une tournée européenne, Joe Biden a rencontré Vladimir Poutine. Ce premier entretien a été l’occasion d’examiner de nombreux problèmes, des consultations sur la stabilité stratégique au dossier de l’Arctique, en passant par le l’Ukraine.

Il a notamment débouché sur la décision de faire revenir les ambassadeurs des deux pays à leur poste. En outre, les deux Présidents ont confirmé l’adhésion au principe de «tous perdants en cas de guerre nucléaire».

Et même si tous les problèmes sont loin d’être résolus, même si la rencontre n’a débouché sur aucun accord révolutionnaire, le dialogue a été qualifié d’«assez constructif» par Vladimir Poutine et le fait même d’une poignée de main entre les deux hommes est un événement, tant les relations entre les deux pays se sont dégradées dernièrement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала