L’OMS étudie un lien entre le vaccin Pfizer et des cas de myocardite

© AP Photo / Andre PennerVaccins de Pfizer
Vaccins de Pfizer  - Sputnik Afrique, 1920, 14.06.2021
S'abonnerTelegram
En réaction à une récente étude israélienne, l’OMS est en train de recueillir des données sur des cas de myocardite détectés chez des personnes vaccinées par Pfizer/BioNTech.

L’Organisation mondiale de la Santé étudie les informations sur des cas de myocardite chez certains patients ayant reçu le vaccin Pfizer/BioNTech contre le nouveau coronavirus, a annoncé ce lundi 14 juin la sous-directrice générale de l’OMS, Mariangela Simao.

«Nous sommes en train de suivre la situation et de recueillir les données. Nous vérifions si la myocardite constitue ou pas une conséquence de la vaccination», a expliqué Mme Simao lors d’un point presse.

Elle a promis que l’OMS reviendrait sur ce sujet lorsqu’elle aurait toutes les vérifications scientifiques nécessaires.

Des cas bien rares

Une étude israélienne publiée plus tôt en juin révélait que le vaccin Pfizer serait responsable de plusieurs cas de myocardite, une inflammation qui entraîne une destruction des cellules musculaires cardiaques.

Or, il ne s’agit pas d’un phénomène vraiment fréquent: ainsi en Israël, les 275 cas de myocardite décelés ne représentent que 0,005% des plus de 5 millions de personnes ayant reçu le vaccin.

Début de la vaccination des 12-18 ans en France

Auparavant, Emmanuel Macron avait annoncé que la vaccination contre le Covid-19 serait ouverte aux adolescents de 12 à 18 ans à partir du 15 juin en France.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) avait autorisé la vaccination des 12-15 ans avec le vaccin Pfizer-BioNTech le 28 mai.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала