Les livraisons de vaccin à la France vont s'accroître dans les semaines à venir, annonce Castex

© Photo Pixabay/ qimonoUn vaccin (image d'illustration)
Un vaccin (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 04.03.2021
S'abonnerTelegram
Lors de sa conférence de presse, le Premier ministre a annoncé que la campagne de vaccination en France s'intensifierait dans les prochaines semaines. L’objectif des 30 millions de personnes vaccinées d’ici l’été a par ailleurs été fixé.

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, Jean Castex a promis l’accélération de la vaccination en France. Selon le Premier ministre, deux éléments de la campagne, dont en premier lieu l’augmentation du nombre de doses de vaccin commandées, permettront de le faire.

«Les livraisons de doses à la France vont s’accroître dans les semaines à venir», a-t-il déclaré. Avant de préciser que si en janvier et février, la France avait reçu sept millions de doses de vaccin, en mars et en avril elle devrait être livrée de 22 millions.

«Deuxième élément. Nous pourrons recourir plus largement à l’un des vaccins, AstraZeneca», a fait savoir le chef du gouvernement. L’utilisation de celui-ci, initialement autorisé seulement pour les moins de 65 ans, peut être étendue aux séniors, la Haute autorité de santé ayant donné lundi son feu vert pour son njection aux personnes de plus de 65 ans ainsi qu’à celles atteintes de pathologies à très haut risque de formes graves.

Selon le Premier ministre, le vaccin AstraZeneca, qui faisait au début l’objet de réserves, a fait ses preuves lors de la vaccination au Royaume-Uni. C’est un vaccin «très efficace», «aussi performant que Pfizer ou Moderna», a-t-il estimé.

Calendrier de vaccination

Jean Castex a également présenté la mise à jour du calendrier de vaccination contre le Covid-19. Ainsi, si les livraisons de vaccins ont lieu comme prévu, d’ici à la mi-avril, au moins 10 millions de personnes, «soit la totalité des personnes vulnérables volontaires», devraient s'être fait vacciner. D’ici la mi-mai, 20 millions de personnes, ou «la quasi-totalité de la population volontaire de plus de 50 ans», a précisé Jean Castex.

«D’ici l’été, nous aurons reçu suffisamment de doses pour pouvoir proposer la vaccination à 30 millions de personnes, soit les deux tiers de la population de plus de 18 ans», a-t-il conclu.

Une étape cruciale franchie

À ce jour, 3,2 millions de Français ont déjà été vaccinés, dont 1,8 ont reçu leurs deux doses, a annoncé Jean Castex. Il s’agit de personnes très exposées, «généralement âgées» ou «présentant des comorbidités».

«La France est en tête en Europe pour la vaccination de ces personnes les plus vulnérables au virus, c’est-à-dire celles qui ont le plus de probabilité d’être hospitalisées, d’être admises en réanimation et parfois de mourir», a-t-il insisté.

Selon M.Castex, la campagne de vaccination a franchi une première étape cruciale dans la lutte contre l’épidémie, celle liée à la vaccination dans les Ehpad et dans les unités de soins de longue durée.

«Plus de 80% des résidents des Ehpad ont reçu une première injection et 60% ont reçu leurs deux doses et sont maintenant protégés», a-t-il annoncé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала