Rouée de coups par trois femmes pour avoir demandé l’arrêt d’une fête à 7h du matin

Montpellier - Sputnik Afrique, 1920, 24.02.2021
S'abonnerTelegram
Une Montpelliéraine a été passée à tabac par trois jeunes femmes pour leur avoir demandé de faire la fête moins bruyamment. La victime, blessée notamment au visage, a reçu deux jours d’ITT.

Une fête entre filles tourne mal à Montpellier. Midi Libre relate que le 21 février vers 1 heure du matin, un groupe de cinq femmes, âgées de 20 à 24 ans, revient d’une soirée et en s’installant dans leur résidence, décide de prolonger la fête.

La soirée alcoolisée continue toute la nuit, et à 6 h 30 un voisin leur demande de baisser le son, en vain. Vers 7 h du matin, c’est son épouse qui leur demande de faire la fête moins bruyamment.

Ivres, trois des jeunes femmes agressent cette voisine: elles la rouent de coups, lui écrasent le visage au sol.

«J’ai cru que j’allais mourir», a confié la victime aux policiers.

Les trois femmes à l’origine de l’attaque prennent la fuite mais se présentent au commissariat plus tard dans la journée. Elles reconnaissent les faits et sont placées en garde à vue. Toutes les trois sont connues des services de police.

La victime, une jeune mère de famille, a reçu deux jours d’ITT.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала