Castex ne veut plus de polémiques sur les menus sans viande au sein du gouvernement

Légumes  - Sputnik Afrique, 1920, 23.02.2021
S'abonnerTelegram
Alors que les menus sans viande dans les cantines scolaires de Lyon ne font pas l'unanimité, Jean Castex a enjoint ses ministres de ne plus débattre de cette mesure, prise par le maire écologiste de la capitale des Gaules.

Le Premier ministre souhaite que les membres du gouvernement ne nourrissent plus la controverse sur la question des menus sans viande dans les cantines scolaires. Ces dernières semaines, plusieurs ministres, dont Gérald Darmanin, avaient en effet critiqué la décision du maire de Lyon de faire disparaître la viande des assiettes des élèves.

Des sorties médiatiques qui n'ont visiblement pas plu à Jean Castex, lequel a adressé, via le directeur de son cabinet Nicolas Revel, un message aux membres du gouvernement.

"Moins nous alimentons les polémiques autoportées, mieux nous nous portons", affirme ce message dont le contenu a été confirmé par le service de presse de M. Castex. 

Une mesure contestée

La disparition de la viande dans les cantines lyonnaises, voulue par le maire écologiste Grégory Doucet à partir du 22 février, a soulevé un tollé. L’édile s’est défendu en évoquant sur Twitter des «raisons sanitaires». Il s’est attiré les foudres de Gérald Darmanin, qui a dénoncé «la politique moraliste et élitiste» des Verts.

D’autres ministres ont fait part de leur désapprobation, comme celui de l’Agriculture et de l’alimentation, Julien Denormandie. Ce dernier a critiqué sur RTL un choix «aberrant d'un point de vue nutritionnel» et «une honte d'un point de vue social». Il a cependant assuré qu’il n’y avait «pas de cacophonie au sein du gouvernement» sur ce sujet.

Olivier Véran avait pour sa part déclaré qu’il n’était «pas choqué» par ces menus sans viande, lors d’une récente visite à Lyon. Visiblement sur la même ligne que Jean Castex, le ministre de la Santé avait estimé qu’il n’y avait «pas lieu de polémiquer».

Lundi 22 février, une manifestation a rassemblé de nombreux agriculteurs à Lyon pour protester contre cette mesure.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала