Yannick Jadot défend le maire de Trappes et accuse Pécresse d’«instrumentalisation» politique

Yannick Jadot - Sputnik Afrique, 1920, 14.02.2021
S'abonnerTelegram
Figure de proue d’Europe Écologie - Les Verts, Yannick Jadot a exprimé sur BFM TV sa solidarité avec le maire de Trappes, Ali Rabeh, qualifiant les édiles français de «poilus de la République».

L'eurodéputé EELV Yannick Jadot, candidat potentiel à la présidentielle en 2022, a apporté son soutien à l’édile de Trappes, Ali Rabeh, un «maire qui défend sa ville».

«Ali Rabeh ne nie pas les difficultés qu'il y a à Trappes mais il rappelle avec justesse combien les maires sont aujourd’hui les poilus de la République, notamment dans les banlieues», a-t-il ainsi affirmé sur le plateau de BFM Politique.

Pécresse demande la révocation du maire

Auparavant, la présidente de la région Îile-de-France, Valérie Pécresse (Libres!), avait demandé la «révocation» du maire Génération.s Ali Rabeh, qui aurait distribué dans un lycée un tract «attaquant frontalement» Didier Lemaire, ce professeur de philosophie qui avait évoqué une «emprise communautaire» sur la ville de Trappes et la montée locale de l'islamisme.

Si Yannick Jadot a dénoncé cette «instrumentalisation» politique, il a reconnu que cette distribution de tracts était bien «une erreur».

Le maire de Trappes se trouve actuellement sous protection policière après avoir reçu des menaces de mort. Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire des Yvelines. Didier Lemaire bénéficie également d’une «protection rapprochée» qui lui a été proposée par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала