«La tendance est déjà préoccupante»: Jérôme Salomon s’inquiète des conséquences des fêtes de fin d’année

© AP Photo / Goeffroy van der HasseltJérôme Salomon
Jérôme Salomon - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Alors que les effets du réveillon de Noël sur la courbe épidémique ne seront connus que dans une semaine, le directeur général de la santé Jérôme Salomon estime dans le JDD que la situation est déjà «préoccupante».

Le directeur général de la santé (DGS) Jérôme Salomon a fait part de ses inquiétudes samedi 2 janvier auprès du Journal du dimanche (JDD) concernant l’évolution de l’épidémie de Covid-19. S’il estime qu’il reste quatre mois «d’efforts collectifs à faire» avant de pouvoir dire qu’elle est vaincue, il affirme que les chiffres de ce début d’année ne sont pas rassurants.

Évoquant un taux d’incidence en hausse, le DGS indique que «la tendance est déjà préoccupante». Le nombre de cas et les admissions à l’hôpital «demeurent à un niveau élevé», alors que les conséquences des fêtes de fin d’année, à commencer par Noël, ne pourront être connues que dans une semaine. Il évoque notamment les Français de métropole qui se sont rendus aux Antilles fin décembre.

Jérôme Salomon se dit également préoccupé par la rentrée scolaire de ce lundi engrangeant des déplacements et de nouveaux contacts qui pourraient «rebattre les cartes de la situation épidémiologique».

France - Sputnik Afrique
Pourquoi la deuxième vague de Covid-19 est-elle plus meurtrière en France?

Autre élément perturbateur, les variantes du Covid-19 détectées au Royaume-Uni et en Afrique du Sud, «pas forcément plus dangereuses mais nettement plus contagieuses».

Couvre-feu à 18 heures

Enfin, le DGS a salué l’avancement à 18 heures du couvre-feu dans certains départements, en particulier dans l’Est. «Plus un couvre-feu est tôt, plus il est efficace», commente-t-il, toujours auprès du JDD.

«Ce sont des zones où il fait plus froid et où le virus circule donc plus. On a aussi des départements plus ruraux, où la population est plus fragile», analyse-t-il. Et de conclure que l’objectif final est de «traverser l’hiver jusqu’à atteindre l’efficacité vaccinale».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала