Un retraité suisse meurt cinq jours après avoir été vacciné, l’Agence du médicament réagit

© Photo Pixabay/ChraeckerUne personne âgée, image d'illustration
Une personne âgée, image d'illustration - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Immunisé contre le Covid-19 avec le vaccin développé par l'américain Pfizer et l'allemand BioNTech, un résident d'un centre de retraite en Suisse est décédé cinq jours après. Selon l'agence des produits thérapeutiques, «il n'y avait fort probablement aucun lien entre le décès et la vaccination».

L'agence suisse des produits thérapeutiques chargée d'autoriser la mise sur le marché des vaccins anti-Covid-19 entre autres, a jugé «fort improbable» qu'il puisse y avoir un lien entre le décès récent d'une personne de 91 ans et son immunisation avec le vaccin Pfizer-BioNTech.

«Les enquêtes des autorités médicales cantonales et de Swissmedic ont conclu, qu'en raison des affections dont souffrait la personne et du déroulement de sa maladie, qu'il n'y avait fort probablement aucun lien entre le décès et la vaccination», explique l'agence du médicament dans un communiqué en langue allemande.

«Les données très complètes dont on dispose à l'heure actuelle pointe les maladies existantes comme causes naturelles de la mort (de ce patient) et cela a été enregistré de cette manière sur le certificat de décès», précise Swissmedic.

Parmi les premiers à être immunisé

Le vaccin contre le Covid-19 Pfizer/BioNTech - Sputnik Afrique
Le vaccin Pfizer a-t-il des effets indésirables pour la santé?
Swissmedic a réagi ainsi à des informations sur la mort d'un résident d'un centre de retraite et de soin âgé de 91 ans, quelque jours après avoir été parmi les premiers en Suisse à être immunisé contre le nouveau coronavirus avec le vaccin développé par l'américain Pfizer et l'allemand BioNTech.

Déjà administré à plusieurs millions de personnes depuis le début du mois de décembre au Royaume Uni, aux États-Unis mais aussi plus récemment en Suisse et dans les pays de l'Union européenne, ce vaccin n'a été lié à aucun décès.

Dans un communiqué Pfizer et BioNTech ont indiqué que «leurs pensées allaient aux familles» mais souligné que des décès «qui ne sont pas liés au vaccin se produisent malheureusement au même taux qu'ils se produiraient dans la population générale des personnes âgées et des individus à risque qui sont prioritaires» dans les campagnes d'immunisation actuelles.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала