Trois soldats russes blessés lors d'une attaque dans la zone de désescalade d'Idlib en Syrie

© Sputnik . Mikhail Alaeddine / Accéder à la base multimédiaPolice militaire russe à Idlib (archive photo)
Police militaire russe à Idlib (archive photo) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Des tirs visant un blindé dans la zone de désescalade d'Idlib en Syrie ont fait trois blessés parmi les militaires russes, selon le ministère russe de la Défense.

Trois soldats russes ont été légèrement blessés ce mardi 29 décembre, vers 15h45, lorsque leur blindé a été pris pour cible dans la zone de désescalade d'Idlib, a annoncé le chef adjoint du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Viatcheslav Sytnik.

«Un véhicule blindé de transport de troupes BTR-82A de la police militaire russe a essuyé des tirs d'un lance-missiles antichar portable venant du territoire contrôlé par des bandes pro-turques», a indiqué M.Sytnik lors d'un point presse.

L'incident a eu lieu près du village de Trumba, dans la partie sud-est de la zone de désescalade d'Idlib, où le blindé russe devait sécuriser «le retrait d'un poste d'observation turc».

Les blessés ont été rapidement évacués vers un hôpital militaire, où ils ont reçu l'assistance médicale nécessaire, leur état de santé est satisfaisant, a ajouté le responsable. 

Selon lui, le commandement des forces russes en Syrie, ainsi que l'armée turque et les autorités syriennes cherchent à identifier les radicaux impliqués dans cette attaque.

Le 19 novembre, lors d’une rencontre avec Geir Pedersen, émissaire des Nations unies en Syrie, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a estimé que la situation s’était stabilisée dans la majeure partie du pays, tout en reconnaissant que certains foyers de terrorisme persistaient.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала