«Je vais très bien»: le premier soignant vacciné en France témoigne

© REUTERS / Thomas Samson/Pool via REUTERSLe cardiologue Jean-Jacques Monsuez, premier soignant vacciné en France contre le nouveau coronavirus
Le cardiologue Jean-Jacques Monsuez, premier soignant vacciné en France contre le nouveau coronavirus - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le premier soignant vacciné en France contre le Covid-19, Jean-Jacques Monsuez, 65 ans, assure se porter bien et ne souffrir d’aucun malaise ni douleur.

Le cardiologue Jean-Jacques Monsuez, premier soignant vacciné en France contre le nouveau coronavirus, dit se porter «très bien».

«Je vais très bien, je n’ai pas de douleurs, pas de malaises», a confié à BFM TV ce médecin de 65 ans qui exerce à l’hôpital René-Muret de Sevran.

«On ne peut pas dire que c’est la peur qui m’a conduit à me faire vacciner», explique-t-il. «Du point de vue personnel, je souhaitais être vacciné, ce serait arrivé à un moment ou à un autre».

«Une notion de devoir»

Il a tenu à attirer l’attention sur le risque encouru par les soignants, en première ligne face à l’épidémie, et souligné qu’il y avait «une notion de devoir qui compte» en ce qui concerne la vaccination.

«On a déjà 62.000 morts, qu’on n’en ait plus, ce sera pas mal», conclut-il.

La campagne de vaccination française avait été lancée symboliquement ce dimanche 27 décembre dans deux structures hospitalières pour personnes âgées à Sevran, en Seine-Saint-Denis, puis Dijon, où des résidents et soignants ont reçu les premières doses du vaccin.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала