Le Japon ferme ses frontières face à la nouvelle souche de coronavirus

S'abonnerTelegram
Le gouvernement japonais a décidé de jouer la carte de la prudence face à la propagation de la nouvelle variante de coronavirus en fermant temporairement ses frontières aux étrangers. Cette mesure sera effective à partir du 28 décembre 2020 jusqu'à la fin janvier 2021.

Le Japon va suspendre temporairement les nouvelles entrées dans le pays de ressortissants étrangers du lundi 28 décembre jusqu'à la fin janvier, à titre de précaution contre la nouvelle variante du coronavirus, potentiellement plus transmissible, a fait savoir ce samedi 26 décembre le gouvernement japonais.

Les citoyens japonais et les résidents étrangers seront autorisés à entrer mais devront présenter la preuve d'un test coronavirus négatif 72 heures avant leur départ pour le Japon et devront être mis en quarantaine pendant deux semaines après leur arrivée, précise le gouvernement japonais.

La nouvelle souche détectée au Japon

La veille, la nouvelle souche de coronavirus, apparue au Royaume-Uni et soupçonnée d’être plus contagieuse, a été détectée au Japon. D’après les autorités sanitaires, cinq personnes en provenance du Royaume-Uni avaient été testées positives à la nouvelle variante du coronavirus. Toutes ont été placées en quarantaine.

La nouvelle souche «ne s’était probablement pas propagée dans le pays, car elle avait été dépistée lors de contrôles de quarantaine aux aéroports», suppose Wakita Takaji, directeur général de l’Institut national japonais des maladies infectieuses, cité par le Courrier international.

Or, ce 26 décembre, le Japon a confirmé que deux autres personnes avaient été infectées par la nouvelle souche. Ce sont un homme qui est rentré de Grande-Bretagne le 16 décembre et une femme, une membre de sa famille, rapporte le Japan Times.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала