Le meurtrier présumé des trois gendarmes dans le Puy-de-Dôme retrouvé mort

© AFP 2022 OLIVIER CHASSIGNOLEDes gendarmes dans une rue de Saint-Just le 23 décembre, commune où trois gendarmes ont été tués par un forcené
Des gendarmes dans une rue de Saint-Just le 23 décembre, commune où trois gendarmes ont été tués par un forcené  - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Gérald Darmanin a annoncé sur Twitter que l'auteur présumé du meurtre des trois gendarmes près de Saint-Just, dans le Puy-de-Dôme, avait été retrouvé mort. Les militaires ont été tués par des tirs en pleine intervention pour des faits de violences conjugales.

Le meurtrier présumé des trois gendarmes tués en pleine intervention cette nuit par un forcené, a été retrouvé mort, selon Gérald Darmanin. Les circonstances de la mort du suspect n'ont pas été précisées, cependant, il s'agirait a priori d'un suicide, a indiqué l'AFP citant l'entourage du ministre de l'Intérieur.

Le ministre de l'Intérieur a indiqué qu'il allait se rendre sur place.

Emmanuel Macron a commenté les faits en affirmant que «la Nation s'associ[ait] à la douleur des familles»:

«Pour nous protéger, nos forces agissent au péril de leur vie. Ce sont nos héros», a déclaré le Président de la République sur Twitter.

Venus secourir une femme victime de violences conjugales

Dans la nuit du 22 au 23 décembre, les gendarmes ont été alertés pour des faits de violences conjugales dans le Puy-de-Dôme. La femme menacée s'était réfugiée dans une maison. Le forcené a tiré sur les gendarmes, en tuant un et en blessant un autre. Après avoir mis le feu à la maison, il a tué deux autres militaires avec des tirs. Le parquet de Clermont-Ferrand a précisé auprès de l'AFP que la femme avait été mise en sécurité.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала