Une compagnie aérienne acheminait des clandestins en France en jet privé pour 30.000€

© Sputnik . Sergueï Mamontov / Accéder à la base multimédiaAéroport de Paris-Orly
Aéroport de Paris-Orly - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La Police aux frontières de l’aéroport d’Orly a démantelé une filière d’immigration rarissime. Une compagnie privée autrichienne acheminait des clandestins en France en jet privé moyennant 30.000 euros, relate Le Point.

Du jamais-vu pour les policiers aux frontières: le 13 décembre un avion privé de la Tyrolean Jet Services en provenance d’Istanbul s’est posé à l’aéroport d’Orly avec neuf passagers étrangers sans pièces d’identité et souhaitant rester en France, selon une information du Point.

«C’est rarissime d’affréter un jet privé pour faire passer des immigrés clandestins. Il faut avoir les moyens», explique un policier.

Selon une estimation basse établie à partir des tarifs de la compagnie, le transfert aurait coûté à chacun 30.000 euros.

«On ignore à ce stade de l’enquête combien le voyage leur a coûté au total», indique Le Point.

Sur son site Internet, la Tyrolean Jet Services promettait à ses clients de «s’occuper de tout». Ces derniers ne devaient que choisir la destination.

Une enquête ouverte pour aide à l’entrée et au séjour irrégulier

Un Airbus de Vueling  - Sputnik Afrique
Un Marocain sans-papiers de 16 ans jugé pour avoir tenté de voler un Airbus à Orly
Après l’atterrissage du jet à Orly, le parquet de Créteil a ouvert une enquête pour aide à l’entrée et au séjour irrégulier en France. Les investigations ont été confiées à la Police aux frontières d’Orly (PAF).

Les enquêteurs de la PAF ont déjà retrouvé des documents d’identité déchirés en morceaux dans la carlingue de l’avion. Selon les informations du Point, les clandestins se revendiquent Kurdes et ont demandé l’asile politique à leur arrivée. Ils ont été maintenus en zone d’attente.

La compagnie dans le viseur de la justice

L’hebdomadaire précise que la compagnie privée autrichienne devra rendre des comptes à la justice. En vertu du Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile, elle est passible d’une amende lorsqu’elle débarque un étranger non ressortissant d’un État membre de l’Union européenne sur le territoire français, démuni de documents de voyage ou d’un visa requis par la loi ou l’accord international applicable.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала